17 Mai 2019

Angola: La ministre de la Mer défend le partage des technologies pour la protection des océans

La ministre de la Pêche et de la Mer, Maria Antonieta Baptista, a souligné à Lisbonne la nécessité d'un transfert et d'un partage des technologies pour la mise en œuvre de politiques prouvant le développement durable pour la protection des océans.

Elle a estimé que le partage des technologies était fondamental, notant qu'aucun pays n'était en mesure de mesurer les changements dans l'océan, de les nettoyer et de les protéger tout seul.

S'exprimant sur le thème "Nouveaux défis pour l'innovation et le financement de l'économie bleue" lors de la Conférence sur l'Oceano tenue dans la capitale portugaise, elle a précisé que la préservation des océans passait également par l'éducation des citoyens sur leurs responsabilités dans la société.

Elle a rappelé que son département avait récemment acquis un navire de recherche destiné à renforcer le contrôle des mers et à promouvoir une économie durable pour l'océan.

Il a également informé que les navires de la marine dans le pays étaient surveillés par le biais du système Monicap basé au Portugal.

Maria Antonieta Baptista a déclaré que les défis auxquels l'Angola doit faire face pour garantir le nettoyage de l'océan dans le contexte de l'exploitation pétrolière étaient énormes.

Angola

Procès CNC - Conseil des expéditeurs attend le code pour verser 77 millions USD

La nouvelle direction du Conseil national des chargeurs (CNC) attend l'attribution d'un code spécifique lui… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.