17 Mai 2019

Sénégal: Récurrence des accidents mortels sur les routes - Ousmane Sonko engage les responsabilités de l'etat et des usagers

«Halte à l'hécatombe sur nos routes !», dixit Ousmane Sonko. En effet, la récurrence des accidents mortels sur les routes nationales semble préoccuper le leader du parti PASTEF, Les Patriotes du Sénégal.

A travers un communiqué en date d'hier, jeudi 16 mai, le député de l'opposition et candidat malheureux à la présidentielle du 24 février 2019, engage la responsabilité de tous pour freiner l'hémorragie. «Devant le rythme effréné de la multiplication des victimes de la route, je m'associe à la douleur des familles et en appelle à la responsabilité... », écritil.

De la part des autorités publiques, M. Sonko appelle à «Plus de vigilance dans la conduite des visites techniques !», «Plus de rigueur dans les conditions de délivrance des permis de conduire !», «Plus de sensibilisation sur la sécurité routière !», «Plus de pragmatisme dans l'adaptation des infrastructures routières !» et «Plus d'exigence dans l'application du Code de la route !»

A l'endroit des usagers de la route, Ousmane Sonko conseille «Plus de systématisme pour combattre l'hypovigilance du conducteur !», «Plus de rigueur dans la maintenance des véhicules !», Plus d'humanisme dans le partage de la route !», «Plus de sérieux dans le respect du Code de la route !», «Plus de vigilance de la part des passagers face au comportement des conducteurs de véhicules!» et «Plus d'aménagement des espaces réservés aux piétons».

Le patron du PASTEF reste convaincu que les Sénégalais sont «tous concernés!»

Sénégal

Journée mondiale de la fistule obstétricale - Plus de 200 cas déclarés

Plus de 200 cas de fistules obstétricales sont signalés par an au Sénégal et 890 femmes ont… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.