17 Mai 2019

Sénégal: Session 2019 - 185 189 candidats au BFEM et 278 059 au CFEE

Le nombre provisoire des candidats aux examens du Certificat de fin d'études élémentaires (Cfee) et du Brevet de fin d'études moyennes (Bfem) est connu. 185 189 élèves vont essayer de décrocher le diplôme du moyen et 278 059 élèves pour le diplôme de l'élémentaire. Le directeur des examens et concours, Amadou Mactar Ndiaye, précise que les chiffres sont en train d'être stabilisés.

Les examens du Certificat de fin d'études élémentaires (Cfee) et Brevet de fin d'études moyennes (Bfem) se tiendront respectivement le 18 juin et le 16 juillet 2019 sur l'étendue du territoire national. Pour cette année, ils sont provisoirement 185 189 élèves au Bfem et 278 059 élèves au Cfee.

La direction des examens et concours se veut claire : ce sont des chiffres provisoires. Amadou Mactar Ndiaye soutient que « ses services sont en train de stabiliser le nombre exact de candidats à ces examens ».

Le temps certainement de traiter les dossiers liés à l'état civil de certains candidats. « Il faut trouver des solutions structurelles pour régler définitivement le problème de l'état-civil », soutient Mamadou Talla, ministre de l'Education nationale.

Avant d'ajouter que « les dispositions sont prises pour une bonne organisation des examens du Cfee et du Bfem ». Mamadou Talla se dit satisfait du dispositif mis en place pour la confection des épreuves. Il s'agit de 5 millions de copies.

En 2018, le nombre total de candidats inscrits était de 265 831, dont 145 674 filles, soit un taux de 54,80 pour cent.

Ils étaient repartis dans 1718 centres. Ils étaient 193 821 candidats dont 107 842 filles pour le Bfem, répartis dans 1094 centres abritant 1827 jurys ouverts. En 2018, les résultats de ces deux évaluations nationales étaient en deçà des espérances.

Le Bfem enregistre un taux de réussite de 52,11% tandis que le Cfee est à 55,47%. L'analyse des acteurs sur les contreperformances était orientée, en plus du manque de matériels pédagogiques, sur l'absence de manuels scolaires, le niveau de compétence des enseignants, le système d'encadrement et d'évaluation et « l'encyclopédisme » du programme, l'insuffisance du quantum horaire.

Les syndicats avaient fustigé le réaménagement de deux semaines opéré dans le calendrier scolaire alors qu'on avance une perte de plus de 460 heures dans le quantum horaire. Pour cette année 2018/2019, l'école sénégalaise a connu une accalmie totale.

Malgré les dépôts tous azimuts des préavis de grève, aucune perturbation n'a été enregistrée. Les enseignements et apprentissages se poursuivent, selon le découpage du décret 2018-1815 relatif aux trimestres et à la durée des congés et vacances dans les établissements scolaires pour l'année 2018/2019.

L'objectif en terme de quantum horaire se chiffre à 1331 heures réparties en trois trimestres : 381 heures prévues pour le 1er trimestre (du jeudi 04 octobre 2018 à 8h au samedi 22 décembre 2018 à 12h) ; 396 heures et 534 heures sont respectivement pour le 2ème (du mercredi 02 janvier 2019 à 8h au samedi 23 mars 2019 à 12h) et 3ème trimestre (du lundi 08 avril 2019 à 8 au mercredi 31 juillet 2019 à 12 h).

Sénégal

Incendie à Louga - Une vingtaine de maisons brûlées

Un incendie s'est déclaré lundi soir à Médina garage, un quartier de Louga, ravageant une… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.