Congo-Kinshasa: Reconnaissant la « victoire » de F. Tshisekedi, Mbusa Nyamwisi annonce son retour au pays avant le 30 juin

Enfin, l'opposant farouche sous le règne de Joseph Kabila depuis 2012, Mbusa Nyamwisi reconnait le pouvoir de Félix Tshisekedi en tant que magistrat suprême de la République démocratique du Congo. A cet effet, il annonce son retour au pays avant le 30 juin 2019.

Après sept ans d'exil, l'opposant congolais a annoncé sa volonté de rentrer en RDC. « Je programme mon retour avant le 30 juin, j'ai déjà mon passeport », assure à Jeune Afrique Antipas Mbusa Nyamwisi, qui vit actuellement à Bruxelles, en Belgique. Il certifie par ailleurs avoir obtenu « la garantie de l'autorité suprême », le président Félix Tshisekedi, de n'être « ni arrêté, ni traqué » à son retour.

Il faut rappeler qu'en janvier dernier, lorsque Félix Tshisekedi avait été investi président de la République, Antipas Mbusa Nyamwisi avait même agité le spectre d'une guerre.

Le président du Rassemblement congolais pour la démocratie (RDC/KML) Antipas Mbusa Nyamwissi, en exil politique depuis 2012, annonce qu'il va retourner au pays avant le 30 juin prochain.

« Je dois venir contribuer aux efforts pour l'éradication du virus Ebola, les groupes armés, et pour ça je ne peux pas attendre, je vais rentrer avant le 30 juin », a-t-il ajouté. Il est l'un des six leaders de la coalition LAMUKA, plateforme qui a porté la candidature de Martin Fayulu à la présidentielle du 30 décembre 2018.

Mbusa avait en suite échangé avec Félix Tshisekedi à Nairobi (Kenya) alors que ce dernier était en mission officielle dans la région. Cette rencontre a été précédée d'une autre avec l'entourage de Félix Tshisekedi.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Le Potentiel

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.