Soudan: PCP affirme ne pas participer au gouvernement de transition

Khartoum — Le secrétaire politique du Parti du Congrès Populaire (PCP) Idris Suleiman a annoncé son refus de l'accord bilatéral annoncé entre le conseil militaire et les forces de liberté et du changement, accusant les deux parties à l'accord de rechercher une dictature civile sous les mots d'ordre de la révolution, affirmant que cette dictature civile était pire que l'armée et qu'ils s'opposent aux tentatives d'exclusion et d'isolement et l'inclusive de l'autorité, car c'est la cause fondamentale de tous les problèmes de l'ancien Soudan depuis l'indépendance..

Lors de la conférence de presse tenue jeudi au siège général du parti M. Idris Suleiman a indiqué qu'il ne souhaitait pas participer au gouvernement de transition indiquant que leur vision est de former un gouvernement civil et un conseil de souveraineté civile composé de (7) y compris une femme, élus par consensus national.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: SNA

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.