Cote d'Ivoire: Un gendarme m'a giflé (témoignage du journaliste Abraham Kouassi)

Ci dessous le témoignage du journaliste ivoirien Abraham Kouassi, giflé le samedi 18 mai 2018, à Abidjan par un gendarme.

« Je viens d'être victime d'une situation terrible. Sur le pont De Gaulle, un gendarme qui escortait des funérailles a brisé mon rétroviseur et m'a asséné un coup au visage.

La raison : il me demande de me ranger sur le côté pour laisser passer les gens en deuil.

Roulant à 60 km au moins, je ne peux me rabattre sur la droite sans le prendre par derrière.

Fou de rage, il balance un violent coup de poing à mon rétroviseur dont la vitre part en éclats.

Quelques mètres devant, il profite de l'embouteillage pour mettre pied à terre. On se met à se disputer.

Après avoir sorti « ta mère con » notre « gendarme » me saisit par le bras, et abat ses doigts sur mon visage, en me lançant ce défi : « Si tu es garçon suis moi. Viens a Agban ».

Je compte porter plainte et exiger réparation de ce préjudice. On peut arrêter un véhicule en infraction sans briser son rétroviseur, ni agresser son conducteur ... . ».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: L'Intelligent d'Abidjan

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.