18 Mai 2019

Congo-Brazzaville: Ressources forestières - Le Congo et les Etats-Unis liés pour une meilleure exploitation

Les deux parties ont signé un accord visant à promouvoir une économie verte au Congo, à travers des activités de conservation et d'appui aux communautés locales et autochtones.

Le protocole d'accord a été signé, le 17 mai, à Brazzaville, entre la ministre de l'Économie forestière, Rosalie Matondo, et le directeur de l'Agence américaine pour le développement international (Usaid) pour l'Afrique centrale, Paul Sabatine, en présence de l'ambassadeur des Etats-Unis au Congo, Todd P. Haskell.

Depuis 2002, le gouvernement américain a investi plus de cent millions de dollars, soit au moins cinq millions par an dans la conservation de la biodiversité et la gestion durable des forêts du pays. À travers ce nouvel accord, le gouvernement et son partenaire Usaid entendent impulser une diversification économique, tout en réduisant les menaces sur les ressources forestières et les écosystèmes.

Parmi les sites bénéficiaires du nouveau programme de protection et conservation, a souligné l'ambassadeur Todd P. Haskell, il y a le tri-national de la Sangha, dont le parc national Nouabale-Ndoki abritant environ trois mille gorilles et éléphants ; le paysage transfrontalier du lac Télé-lac Tumba, entre le Congo et la République démocratique du Congo, où ont été découverts une importante réserve de tourbières et le plus grand puits de carbone du monde.

Ces paysages regorgent d'importantes ressources naturelles exploitables et un fort potentiel touristique. C'est aussi le cas pour le parc Lekoni Batéké, qui comprend la réserve de gorilles de Lesio Louna et le parc national Ogooué Leketi, créé en novembre dernier.

L'Usaid promet de soutenir la lutte contre la déforestation et la dégradation des forêts, mais surtout les activités alternatives génératrices des revenus concourant à réduire la pauvreté dans les zones forestières. « Après la signature de ce protocole d'entente, le gouvernement américain prévoit de conclure avec le gouvernement congolais un accord de don pour l'objectif de développement », a assuré Paul Sabatine.

" Privilégier l'approche participative"

Son pays, a-t- il annoncé, est en train de concevoir de nouveaux projets spécifiquement pour le Congo, destinés à encourager l'extension des entreprises respectueuses de l'environnement, le développement des modèles économiques de croissance verte, l'amélioration du climat des affaires. Il favorise également la recherche d'alternatives à la consommation de la viande de brousse.

La partie congolaise accepte, pour sa part, de collaborer avec l'Usaid et ses partenaires de mise en œuvre des futurs projets, en facilitant l'octroi d'autorisations nécessaires, des visas et licences. Le contexte actuel est grave, a reconnu la ministre de l'Économie forestière, avec la persistance des menaces sur les équilibres écologiques globaux, les fléaux de déboisement et de braconnage.

« (... ) Notre pays va renforcer sa politique de conservation et de valorisation de la biodiversité, en privilégiant davantage l'approche participative et inclusive. Je veillerai personnellement à ce que les mécanismes financiers internationaux innovants qui se mettent en place, ainsi que les budgets annuels de l'Etat, assurent l'émergence de ce secteur porteur et un impact positif réel sur le terrain », a martelé Rosalie Matondo.

Congo-Brazzaville

Alfred Raoul, grand homme d'État congolais - Vingt ans après sa disparition

Il aurait eu 81 ans cette année. Alfred Raoul est décédé le16 juillet 1999. En… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.