Congo-Brazzaville: Infrastructures portuaires - L'Union européenne et l'AFD appuient la modernisation du PAPN

Le Port autonome de Pointe-Noire (PAPN) a signé, le 15 mai à Brazzaville, respectivement avec l'Union européenne (UE) et l'Agence française de développement (AFD), deux conventions de financement d'un montant global de 29,3 millions d'euros.

Paraphé d'une part par le ministre congolais des Finances, Calixte Nganongo, et le directeur de l'AFD au Congo, Lionel Cafferini et, d'autre part, par le directeur général du PAPN, Séraphin Ballat, et le représentant adjoint de l'UE au Congo, Claude Bochu, l'appui financier de ces deux institutions favorisera la poursuite du programme de modernisation des infrastructures ainsi que la gestion des ressources halieutiques au niveau de cette structure.

Il permettra au PAPN de poursuivre la phase d'urgence de son plan directeur de développement, en vue de la réalisation des études de faisabilité technique, économique et environnementale initiées depuis 2015. Il s'agit notamment de délocaliser les activités de pêche industrielle pour optimiser l'utilisation des quais du Port de commerce.

Selon les responsables du PAPN, les deux conventions de financement visent à répondre aux objectifs que s'est assignés le port, en vue de se conformer aux standards internationaux en matière de gestion des déchets, des matières dangereuses et des pollutions aux hydrocarbures.

Rendre plus compétitif le PAPN

C'est le but que vise le projet de modernisation du PAPN afin de lui permettre de retrouver, à terme, une capacité d'accueil du trafic vrac et conventionnel en rapport avec ses perspectives d'être plus compétitif.

Le projet est prévu pour une durée de dix-huit mois en ce qui concerne le port de pêche, de trente mois pour le port de commerce et de trente-six mois pour les prestations d'appui global de l'UE pour le renforcement de l'intégration régionale et le développement économique.

« Conforter la situation du PAPN n'aurait pas de sens sans le développement du système de transport multimodal alliant dessertes ferroviaires, fluviales et routières », a indiqué le chef de la délégation de l'UE au Congo, Claude Bochu, lors de la signature desdites conventions.

Il a, par ailleurs, précisé que son institution a opté pour une approche multiforme associant le présent appui financier à d'autres projets portant sur la navigation sur le fleuve Congo, l'installation des grues au Port autonome et ports secondaires de Brazzaville.

Signataire d'une des conventions, le ministre des Finances, Calixte Nganongo, a, quant à lui, souligné l'importance de cette contribution financière dans le processus de croissance et de développement économique du Congo

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.