Ile Maurice: Rezistans ek Alternativ - «Notre démocratie est en danger»

«C'est inadmissible le fait qu'après une cinquantaine d'années d'indépendance, si un citoyen Mauricien souhaite être candidat aux élections sans déclarer son appartenance ethnique, sa candidature est rejetée. C'est anti-démocratique», affirme Ashok Subron, un des dirigeants de la plateforme.

Il avance qu'après un verdict de la Human Rights Commission, il y n'aurait pas dû avoir une classification communale. Il ajoute que la contestation d'un juge est également très grave. Il déclare qu'intimider un chef juge, est un autre point qui démontre que notre démocratie est menacée. Rezistans ek Alternativ a tenu un point de presse ce samedi 18 mai à Moka.

Kugan Parapen est lui revenu sur le rôle de l'Economic Development Board, le profit passe avant la considération sociale et environnementale. «Ce Board ne peut avoir le pouvoir sur tous les projets. On demande la mise en place d'un comité pour évaluer un projet en amont afin de ne pas affecter les zones sensibles de l'environnement telles que les wetlands. D'ailleurs, si ça ne dépendait que de l'Economic Development Board, un hôtel serait construit sur le tidal mudflat», souligne-t-il.

Emmanuel Thomasoo, a lui évoqué le projet du gouvernement d'installer des caméras de surveillance un peu partout dans l'île. En plus des dettes du pays, Rs 19 milliards ont été déboursées pour les installations de caméras de surveillance. « C'est un projet qui cause la violation de la liberté publique. C'est synonyme d'un abus de pouvoir. » Selon lui, le Premier ministre sait que le public serait contre certains points du projet, ce qui le pousse à dissimuler certaines informations. «Soyez sur vos gardes !», a-t-il déclaré.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.