Congo-Kinshasa: Lubumbashi - Le retour de Moïse Katumbi confirmé et placé sous le signe de la réconciliation nationale

« Les préparatifs vont bon train et nous sommes en train de tout mettre en œuvre pour que tout se passe très bien dans le calme, la discipline, dans l'idée de la réconciliation nationale... Je confirme que toutes les autorisations idoines ont déjà été délivrées pour le retour, ce lundi 20 mai, de Moïse Katumbi à Lubumbashi ». Confirmation de Chérubin Okende, secrétaire général adjoint en charge de la Communication de la plateforme « Ensemble pour le changement ».

Parti de Lubumbashi en mai 2016, en pleines tensions entourant les procès dont il était l'objet, l'ancien gouverneur de l'ex-Katanga va regagner le pays par Lubumbashi, son fief naturel, ce lundi 20 mai 2019.

Ce retour annoncé et confirmé, intervient à un moment crucial de la vie politique en République démocratique du Congo. Un pays que Félix Tshisekedi, nouveau maître à bord, entend remettre sur les rails et en faire un pays où il fera beau vivre...

Et pour Moïse Katumbi, ses trois ans d'exil volontaire en Europe, sont loin de le lasser. Il reste combatif pour parfaire sa mission : « pour aider mon peuple à sortir de la misère », indiquait-il lors de sa dernière sortie médiatique de l'annonce de son retour.

Tout est clair, l'actuel coordonnateur de la coalition Lamuka reste dans la dynamique de la paix et de la cohésion nationale. « C'est ce message que Moïse Katumbi a envoyé auprès de nos populations », a fait savoir le député national Chérubin Okende, secrétaire général adjoint en charge de la Communication de la plateforme Ensemble pour le changement. Le message a trouvé un écho favorable auprès des lushois qui, visiblement, gardent confiance en cet homme bienfaiteur. L'effervescence indicible qui caractérise les rues de la capitale cuprifère en est une illustration.

Et pour raviver la flamme de la mobilisation Abraham Soriano, coordonnateur provincial de la coalition Lamuka et Chérubin Okende, ne cessent de mouiller le maillot. Samedi 18 mai, les deux étaient à la tête d'une caravane motorisée qui a parcouru les quartiers de Lubumbashi.

« Et lorsque nous suivons les déclarations de nos compatriotes dans les rues partout où nous passons, c'est Moïse qu'on attend, le libérateur, le pacificateur, le bienfaiteur. Cela pour nous qui sommes venus de Kinshasa et d'ailleurs, représente l'enjeu du leadership de Moïse Katumbi comme étant un enjeu national », a déclaré Chérubin Okende.

Ce dernier s'est montré rassurant : « Les préparatifs vont bon train et nous sommes en train de tout mettre en œuvre pour que tout se passe très bien dans le calme, la discipline, dans l'idée de la réconciliation nationale... Je confirme que Moïse Katumbi sera parmi nous ce lundi 20 mai, je confirme que toutes les autorisations idoines ont déjà été délivrées ».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Le Potentiel

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.