Ile Maurice: Pravind Jugnauth - "La date du Budget sera connue la semaine prochaine"

«Mo krwar zordi dimounn atann vremem ek eksitasyon kan bidza pu vini.» C'est ce qu'a affirmé le Premier ministre lors de la cérémonie d'inauguration du Piton Traffic Centre, ce samedi 18 mai. D'ajouter que l'ancien gouvernement «inn tiré mem, tiré mem, tiré mem ek lepep. Tandi ki mwa, mo pa dir mo doné, doné, doné. Mo doné, mo guet leta lekonomi. Mo guet pei ki kapav afford.»

La date du budget ?

Sollicité à l'issue de la fonction, Pravind Jugnauth devait indiquer que celle-ci devrait être connue la semaine prochaine. Ce soir, il quitte Maurice pour New-York, en vue de la résolution de Maurice qui sera débattue devant l'Assemblée générale des Nations-Unies, mercredi prochain.

«J'aurais souhaité ne pas avoir à voyager pendant une période où je suis en pleine préparation du budget. Mais la responsabilité et le devoir de l'Etat sont tels que je n'ai pas le choix. Je fais en sorte de m'y rendre et de retourner le plus vite possible pour continuer à travailler sur le budget», a déclaré le Premier ministre.

Commentant l'affaire Chagos, Pravind Jugnauth devait déplorer que «la Grande-Bretagne, un pays qui respecte supposément les institutions internationales et qui prône la justice naturelle et qui lui-même se fait l'avocat des droits de l'homme ne respecte pas le jugement de la Cour internationale de Justice de la Haye. «C'est aussi dommage que les Américains continuent à soutenir les Britanniques sur cette affaire... A la lumière dudit jugement, on essaie de convaincre un maximum de pays (Ndlr: qui n'ont pas soutenu Maurice dans sa lutte concernant les Chagos)», a-t-il laissé entendre.

Compte-il toujours organiser des élections partielles au n° 7 (Piton/Rivière-du-Rempart) ? «Je l'ai dit depuis le début. Il y aura des élections partielles. Dimounn va trouv o moman venu kan pu tir writ et fixe dat», a affirmé Pravind Jugnauth.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.