Cameroun: ONU - Le veto de La chine et la Russie sur l'ingérence humanitaire au Cameroun

Les débats en formule Aria sur la crise humanitaire dans les régions anglophones ont eu lieu au siège des Nations Unies à New York. La Russie et la Chine se sont démarquées... En faveur du Cameroun.

La nouvelle a traversé le Cameroun de parts en parts. Le débat s'est invité dans les medias : pour ou contre l'intervention internationale au Cameroun. Le ministre des relations extérieures est monté au créneau, par un communiqué, pour minimiser cette audience en formule aria, une sorte de galop d'essai sur la crise dans les régions du nord-ouest et du sud-ouest Cameroun au conseil de sécurité de l'ONU. Malgré tout, l'audience à eu lieu. Et la Chine et la Russie, membres permanents, bénéficiant du droit de veto se sont prononcées, pour un partenariat renforcé avec le Cameroun.

Le ministre des relations extérieures est revenu à la charge, dans une dynamique de réciprocité diplomatique, pour saluer un partenariat agissant « Au cours de deux audiences avec le ministre des Relations extérieures, LeJeune Mbella Mbella, les ambassadeurs de ces pays partenaires ont réaffirmé leur position en rejetant toute ingérence dans les affaires intérieures du Cameroun » Le quotidien, un journal paraissant à Yaoundé donne des précisions sur « l'opposition de la Chine et de la Russie » : Les pays que dirigent respectivement Xi Jing Ping et Vladimir Poutine, ont vertement marqué leur opposition à toute forme d'ingérence de la communauté internationale dans la gestion tant de la situation sécuritaire dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest que de la gestion des questions humanitaires dans les régions de l'Est et de l'Extrême Nord.

Et pour cause « L'ambassadeur Wang Ying Wu de Chine ainsi que son homologue de Russie Anatoly Bashkine de Russie se sont exprimés à propos hier 15 mai 2019 en fin de matinée au sortir de l'audience que le ministre des Relations extérieures du Cameroun, LeJeune Mbella Mbella a accordé à chacun des deux diplomates » Pour le journal Mutations, la question sur l'ingérence humanitaire au Cameroun a donné lieu à un « bal masqué des puissances » De fait, L'offensive diplomatique des Etats-Unis se heurte aux réserves de la France et du Royaume-Uni, ainsi qu'à l'opposition catégorique de la Chine et la Russie. Finalement, tous ces pays s'accordent cependant sur l'urgence d'un dialogue inclusif pour une sortie de crise dans le Nord-Ouest et le Sud-ouest.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.