Ile Maurice: Taux directeur de 3,50 % - Largement approprié, dit la BoM

La stabilité des prix à Maurice ne court aucun risque de dérapage. C'est ce qu'a constaté le Monetary Policy Committee, aux termes d'une analyse réalisée hier. Cette instance chargée d'orienter les directives de la Banque de Maurice (BoM) en matière de politique monétaire a donc annoncé, par le biais de Yandraduth Googoolye, le gouverneur, de maintenir à 3,50 % son taux directeur. Il s'agit du taux que la Banque centrale fixe, au jour le jour, par rapport à des prêts qu'elle accorde aux banques qui, à leur tour, vont le répercuter dans leurs prêts à des clients.

L'un des facteurs susceptibles de titiller la stabilité des prix est l'inflation. Soit la perte du pouvoir d'achat d'une monnaie, qui peut entraîner une augmentation généralisée des prix. Le gouverneur de la Banque centrale rassure qu'il n'y a aucun risque, tant au niveau global que local.

«Le risque d'une pression inflationniste à Maurice reste modéré. Le niveau de l'inflation à l'échelon global est négligeable. Le fait que l'apparition éventuelle de conditions capables de favoriser une demande croissante sur le plan domestique reste négligeable va contribuer à contenir l'inflation.»

Yandraduth Googoolye ajoute que l'évolution de l'inflation sur le plan global est à la baisse. Le taux d'inflation globale est passé de 1,4 % en mars à 1,2 % en avril, cette année. «Pour 2019, il est prévu que le taux de l'inflation globale soit en dessous de 1,5 % par rapport à des projections précédentes de 2,5 %», poursuit-il. D'expliquer que la stabilité des prix des produits alimentaires durant les trois premiers mois de 2019 a permis de revoir à la baisse le taux d'inflation.

Cependant, dit-il, cette projection dépend de l'absence de «bouleversements majeurs au niveau de l'offre et des coûts liés à des services administratifs». Pour l'instant, selon le gouverneur, «le coût des produits et des services semble être sous contrôle. La possibilité d'une inflation occasionnée par une pression exercée par la demande reste négligeable. Pour 2020, le taux de l'inflation est prévu à 2 %». Raison pour laquelle il estime que le taux actuel du taux directeur est «largement approprié».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.