Cote d'Ivoire: Lutte contre le mariage précoce - Le tribunal d'Odienné s'apprête à juger les parents et le futur époux d'une fillette de 9 ans

Kouyaté Adama, Doumbia Wassa et un homme connu sous le prénom de Bakari, respectivement père, mère et "mari" d'une fillette de 9 ans, seront jugés au mois de juin par le tribunal d'Odienné, pour avoir consenti un "mariage précoce et forcé" de la petite fille en question.

Selon l'Aip, ces trois personnes mises en cause, tous vivant dans le village de Sanaférédougou (département de Kaniasso), ont été mises aux arrêts le 12 mai 2019, par la brigade de gendarmerie de Samatiguila, avant d'être remises en liberté le 15 mai, par le parquet d'Odienné.

Selon le substitut du procureur, Boby Thierry, la libération des prévenus fait suite à des "menaces de suicide" de la petite fille, leur « victime ».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.