Algérie: Plus de 10.000 tonnes d'importations bloquées aux frontières durant le 1er trimestre 2019

Alger — Le contrôle aux frontières, effectué par le ministère du Commerce, a permis de bloquer plus de 10.000 tonnes d'importations durant le premier trimestre 2019 sur près de 5 millions de tonnes d'importations contrôlées, a indiqué samedi un haut responsable au ministère.

Les inspections aux frontières du ministère ont bloqué 10.366,46 tonnes (t) d'importations pour non-conformité durant le premier trimestre 2019, pour une valeur de 2,43 milliards de DA (mds DA) contre 12.710,11 t durant le même trimestre en 2018, pour une valeur de 4,13 mds de DA, soit une baisse de 22,6% en quantités et de 70% en valeur, selon Abderrahmane Benhazil, Directeur général du contrôle économique et de la répression des fraudes au ministère

Le responsable intervenait lors d'une rencontre nationale des chefs d'Inspections aux frontières, tenue à Alger sous la présidence du ministre du Commerce.

Ces importations représentent 191 cargaisons, contre 236 cargaisons durant le premier trimestre de 2018, a précisé M. Benhazil.

Ces marchandises ont été décelées sur une quantité globale de 4,86 millions de tonnes et une valeur de 519,52 mds de DA d'importations contrôlées au premier trimestre 2019, contre 9,26 millions de tonnes pour une valeur de 466,498 mds de DA durant la même période en 2018.

Au cours des trois premiers mois de 2019, le contrôle aux frontières a porté sur 20.290 cargaisons contre 16.699 cargaisons en 2018 (+17,7%).

Ce contrôle a permis de transmettre à la Justice 99 dossiers en trois mois (contre 122 dossiers durant les trois premiers mois de 2018).

En 2018, sur 26,16 millions de t pour 1.976,5 mds de DA d'importations contrôlées aux frontières (30,25 millions t pour 6.694,7 mds de DA en 2017), le ministère a transmis aux parquets 483 dossiers d'importateurs (595 dossiers en 2017) pour non-conformité à la qualité, selon le même responsable.

Le contrôle de la conformité des produits importés, qui s'effectue avant leur dédouanement, s'exerce au niveau de 35 points de contrôle via les postes frontaliers terrestres, maritimes, aériens et les zones et entrepôts sous douane à travers le pays.

Les produits concernés par le contrôle de la conformité aux frontières sont les produits agro-alimentaires (matières premières ou produits finis) quelque soit leur destination ou leurs importateurs, les produits industriels destinés à la revente en l'état (matières premières ou produits finis) ainsi que certains produits repris dans la nouvelle version du tarif douanier à 10 chiffres, entrée en application depuis le 18 septembre 2016.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.