18 Mai 2019

Sénégal/Guinée: Malick Daf - "J'ai toujours cru à la disqualification de la Guinée"

Dakar — Malick Daf, l'entraîneur de l'équipe du Sénégal des moins de 17 ans, dit avoir toujours cru à la disqualification de la Guinée qui selon lui "a faussé" la CAN en "faisant jouer des éléments avec une double identité".

"Nous attendions le verdict de la Confédération africaine de football avec sérénité même si nous aurions aimé que ça arrive plus tôt en pleine compétition", a indiqué le technicien sénégalais, interpellé sur la question.

"Des règles ont été édictées et il faut tout simplement les respecter, à défaut, on est sanctionné", a ajouté le technicien qui s'est réjoui de l'issue "de cette affaire qui n'avait que trop duré".

"Comme tous les Sénégalais, je suis content de cette qualification à la coupe du monde et c'est mérité", a-t-il insisté.

L'équipe des U17 n'a pas gagné un seul match sur le terrain concédant deux nuls sur le terrain après avoir fait de brillantes éliminatoires.

"Nous avons fait de superbes éliminatoires et des tournois de haut niveau mais paradoxalement, l'équipe est passée à côté de son sujet au moment le plus important", a dit Daff.

"C'est une jeune équipe, en apprentissage, nous ne devons pas leur en vouloir", a-t-il ajouté.

Le Conseil disciplinaire de la Confédération africaine de football (CAF), dans sa réunion du 12 mai, a demandé la disqualification de l'équipe cadette de la Guinée, son remplacement par le Sénégal à la Coupe du monde des moins de 17 ans et son exclusion des deux prochaines éditions de la CAN U17 entre autres décisions.

La Fédération guinéenne de football a interjeté appel de la décision de la CAF.

Sénégal

Fin des Assemblées annuelles de la BAD - Les gouverneurs pour la poursuite des initiatives en cours

Les 54èmes Assemblées annuelles du Conseil des gouverneurs de la Banque africaine de développement… Plus »

Copyright © 2019 Agence de Presse Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.