Sénégal: Enseignement coranique - Plaidoyer pour un soutien aux internats

Dakar — Le directeur de l'établissement d'enseignement coranique Imam Hassan Cissé de Keur Ndiaye Lo a invité, dimanche, le gouvernement à soutenir davantage les internats qui "participent activement" à la lutte contre la mendicité des enfants au Sénégal.

"L'Etat doit soutenir davantage les daaras notamment les internats en ce sens qu'ils jouent leur partition dans la lutte contre la mendicité des enfants", a dit Makhtar Ndiaye dans un entretien accordé à l'APS en marge de la cérémonie de remise d'attestations de mémorisation du saint Coran à des élèves de son établissement.

Dix-sept élèves, des filles et des garçons, de la troisième promotion du Daara Imam Hassan Cissé de Keur Ndiaye Lô ont reçu, ce dimanche, des attestations de mémorisation du saint Coran.

Cette cérémonie de graduation dont l'un des parrains est feu Sidy Lamine Niass, PDG du groupe de presse Walfadjri, a eu pour cadre le Centre international du commerce extérieur du Sénégal (CICES), en présence de nombreux parents d'élèves, des dignitaires musulmans.

Oustaz Makhtar Ndiaye a aussi préconisé "l'instauration d'un ministère chargé des Affaires religieuses pour mieux prendre en compte ces problématiques des écoles coraniques".

Ces écoles, a-t-il souligné, "ont toujours joué un grand rôle dans l'éducation religieuse" et "la bonne conduite" des enfants.

L'Institut Imam Hassan Cissé qui a son siège social à Keur Ndiaye Lo se veut moderne avec un régime en internat et en externat, selon son directeur Oustaz Makhtar Ndiaye.

Créé le 27 juillet 2010, l'institut compte 80 élèves. La durée moyenne de mémorisation du Coran est comprise entre 2 ans et trois ans, a rappelé Oustaz Ndiaye.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Sénégal

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.