Congo-Kinshasa: Fête nationale de la Journée de l'enfant turc célébrée avec faste à Kinshasa

L'enceinte de l'école internationale Maarif de Kinshasa a servi de cadre à la célébration d'un double événement, le jeudi 16 mai 2019. Plusieurs personnalités de marque se sont jointes aux élèves de cette école pour célébrer, à la fois, la Journée de la souveraineté nationale et fête des enfants célébrée le 23 avril de chaque année et la commémoration d'Atatürk et fête de la jeunesse, célébrée le 19 mai de chaque année.

Plusieurs activités ont été organisées pour bien célébrer les deux fêtes avec les élèves de l'Ecole internationale Maarif. Au menu, on note, par exemple, la danse folklorique, jeux, saynète, chansons, devinette, poèmes ...

Dans son discours, l'ambassadeur de la République de Turquie en RDC, Salih Bogaç Güldere, a indiqué que « le 19 mai assume sa signifiance du fait que Mustafa Kemal Atatürk a entamé notre lutte nationale d'indépendance le 19 mai 1919 ».

Ici, le diplomate turc parle d'une période où l'Empire Ottoman, vaincue à la première guerre mondiale, est envahi par les forces des grandes puissances ennemies, alors que ses forces sont dispersées. Le Général Mustafa Kemal est instruit de prendre la commande d'une partie des troupes qui reste. Cependant, une fois qu'il prit ses nouvelles responsabilités, sachant que les autorités ottomanes étaient dans un état de capitulation complète, il a démissionné et a commencé la résistance nationale.

Les officiers et les soldats dans sa région l'ont soutenu. Il a répandu la résistance dans l'ensemble du pays par et à travers des congrès réunissant les représentants de toute la population.

« C'est grâce à la solidarité et au dévouement formidables de la nation que les forces ennemies furent vaincues dans le champ de bataille à quatre reprises et que la patrie fut sauvée », a rappelé Salih Bogaç Güldere. Mais, a-t-il, poursuivi, ce processus qui a duré quatre ans n'est pas seulement un processus d'indépendance. Une fois que les envahisseurs sont chassés, Atatürk procède au changement de l'apparence et caractère du pays. La structure impériale archaïque est ainsi remplacée par une démocratie moderne.

« Père des Turcs »

Il sied de noter que si la Turquie est de nos jours un pays moderne et avancé, « nous le devons non seulement au génie militaire de Mustafa Kemal, mais également à sa vision de modernité et de progrès économique et sociale », a martelé l'ambassadeur turc.

Il a ajouté que « le processus par lequel cette vision a été concrétisée fut donc lancé un 19 mai. Quand Mustafa Kemal, qui fut nommé Atatürk, père des turcs, par la nation en signe de reconnaissance et de gratitude, a déclaré le 19 mai comme fête nationale, encore une fois conformément à sa vision pour le futur, il l'a dédié à la jeunesse qui constituait le dynamisme du pays ».

Aux élèves de l'école internationale Maarif, Salih Bogaç affirme que « c'est bien entendu vous qui constituez le dynamisme de la RDC. Un avenir prospère et glorieux attend votre pays. Mais un tel avenir deviendra une réalité seulement si vous concentrez toutes vos forces pour atteindre cet objectif. Nous, vos amis turcs, sommes fiers de vous accompagner dans votre quête pour cet avenir magnifique et de partager à cette fin nos expériences avec vous ».

Par ailleurs, Salih Bogaç Güldere a terminé son adresse par exhorter les élèves d'utiliser au maximum les qualités que l'école Maarif leur fournit dans la préparation de « notre pays pour le futur et de traiter chaque jour comme un 19 mai ».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Le Potentiel

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.