20 Mai 2019

Congo-Kinshasa: Kasaï-Tshikapa - La MONUSCO et les acteurs locaux mettent le cap sur la protection des civils

La Mission de l'Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en République Démocratique du Congo, MONUSCO en sigle, a organisé du 10 au 11 mai dernier, un atelier de sensibilisation des acteurs de protection, visant à redynamiser les mécanismes communautaires de protection des civils à Tshikapa, dans la Province du Kasaï.

Ce, à travers sa Section des Affaires Civiles. Le cadre choisi pour abriter ces assises de deux jours était la salle des réunions de l'hôtel Paradis de Tshikapa.

En effet, cet atelier a dû regrouper une soixantaine d'acteurs dont les membres du Système des Nations Unies, qui sont des organisateurs, le Ministre Provincial de l'intérieur représenté, le Maire de la ville représenté, les Bourgmestres, les FARDC, la PNC et les acteurs locaux de Protection. Au démarrage de cet atelier, Monsieur Ephraïm ABWE DIABE, Chef de Bureau de la MONUSCO-Tshikapa, dans son mot de circonstance a essayé de brosser succinctement le mandat de la MONSCO et les objectifs visés, en organisant cet atelier. Tout au long de ces assises, plusieurs exposés ont été développés par les intervenants, et des travaux en groupes organisés et défendus. Pour finir, plusieurs recommandations ont été formulées à l'adresse de la MONUSCO et ses partenaires, notamment le pouvoir public.

Cet atelier a été sanctionné par la remise des certificats de participation sous une ambiance festive sous le haut patronage de Monsieur Ephraïm ABWE DIABE, Chef de Bureau de la MONUSCO-Tshikapa. Ci-dessous, l'intégralité du discours de Monsieur Ephraïm ABWE DIABE, Chef de Bureau de la MONUSCO-Tshikapa : « Monsieur le Gouverneur de la Province du Kasaï, Mesdames et messieurs les collègues du Système des Nations Unies, chers participants et participantes, bonjour ! Je dois d'abord vous remercier d'avoir répondu à cet appel si important. Depuis mon arrivée ici, c'est la première rencontre que j'ai eu avec les acteurs et les partenaires de pont de la MONUSCO, la société civile, le Gouvernement et les forces de défense et sécurité ensemble pour appuyer l'Etat Congolais à mieux protéger les civils.

Aujourd'hui, nous allons lancer la première activité depuis mon arrivée ici, celle de sensibiliser sur la protection des civils. Je dois d'abord remercier également mes collègues de la section des affaires civiles, qui ont si bien travaillé pour essayer de faire une intégration de toutes les couches de considération pour la protection des civils. Je vois là, la force de défense, FARDC, qui est représentée ici par des hommes et des femmes, je vois la PNC, la Police Nationale Congolaise, qui est également représentée par les hommes et les femmes, je vois les hommes des Médias, je vois la société civile, les représentants des ONG, hommes et femmes. Pour moi, c'est un équilibre qui est nécessaire pour la construction de cette paix.

Je vois le représentant de la Mairie, les Bourgmestres et ça c'est très important pour nous. Après la protection des civils, il y a l'appui de l'Etat à la reconstruction des institutions de l'Etat, et c'est notre deuxième objectif prioritaire. Après cet objectif d'appui à l'Etat, il y a la stabilisation. Nous devons le faire tous ensemble. Il y a également le renforcement de l'appareil judiciaire. Tout cela concourt pour aider l'Etat Congolais à être à l'abri des difficultés avant l'an 2030. Vous êtes tous au courant des objectifs durables de développement des Nations-Unies. La protection des civils se trouve dans le cadre de ces objectifs durables de développement. De ces objectifs, dix-sept (17) au total, la protection des civils se trouve dans l'objectif 16. Nous sommes ici pour commencer une activité qui doit nous aider tous à nous impliquer dans le développement durable de notre pays. Sur ce, je vais vous annoncer quelques mesures que nous allons devoir mettre en place pour renforcer notre partenariat avec vous.

Après cette activité, il y a la section des affaires civiles qui planifie également des rencontres de communication avec toutes les catégories des personnes qui se trouvent ici dans la Province du Kasaï. D'un moment à l'autre, vous serez également appelés à participer au dialogue social qui va nous mettre nous tous ensemble. En attendant, je vous souhaite bonne chance et courage !merci ! Durable que nous voulons nous tous dans notre pays. Sans plus tarder, je vois essayer de brosser le mandant de la MONUSCO : on sait tous que chaque année, un renouvellement du devoir que la MONUSCO a accompli aux côtés de l'Etat Congolais. La MONUSCO est un partenaire de l'Etat. Cette fois-ci nous avons un mandat, basé sur la résolution 2463 qui nous demande de faire d'abord une revue stratégique. Ça nous accorde trois mois pour faire cette revue stratégique. Alors, que veut dire la Revue Stratégique ? La revue stratégique veut dire, passer en revue tout ce que la MONUSCO a fait jusqu'à présent.

Et il faut regarder ce que l'Etat a besoin à l'instant, puis donner les conseils au CONSEIL DES ETAT-UNIS pour le prochain Mandat qui devrait intervenir après décembre 2019. Dans le cadre de ce mandat, nous avons ce qu'on appelle " les priorités stratégiques". Parmi ces priorités stratégiques, la première même, c'est la PROTECTION DES CIVILS, et c'est pour cela que nous sommes ici aujourd'hui. Nous allons travailler étroitement avec l'Etat Congolais, nous le savons tous que la responsabilité de protéger les civils incombe d'abord à l'Etat, et nous, nous venons après l'Etat pour appuyer. Voilà pourquoi je dois dire que je remercie encore l'Etat Congolais qui est représenté ici. Je vois le représentant du Ministre de l'intérieur.

Congo-Kinshasa

Le fonctionnement de la Céni une fois de plus sous le feu des critiques

En RDC, la Céni est depuis quelques jours en fin de mandat. Son vice-président est le seul à avoir… Plus »

Copyright © 2019 La Prospérité. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.