Burundi: Au moins 9 morts dans l'effondrement d'une mine de coltan à Kabarore

Au Burundi, au moins 9 mineurs ont été tués et une vingtaine d'autres blessés dans l'effondrement d'une mine de coltan, vendredi 17 mai. Le drame a eu lieu dans le nord du pays dans la province de Kayanza, où se trouvent de nombreuses mines artisanales.

En bas de chaque vallée de la région, des creuseurs transpirent nuit et jour pour extraire le précieux minerai.

Au pied de la colline de Kivuvu, les lieux du drame, c'est du coltan que de jeunes hommes arrachent à la montagne. Ils n'ont rien pu faire quand un déluge de terre s'est abattu sur eux.

« Ce sont des personnes qui creusaient à la recherche de minerai dans la localité de Kivuvu. Il y a eu glissement de terrain. Une partie de la montagne a recouvert les gens qui étaient en bas dans la rivière », témoigne Victor Ntakirutimana, l'administrateur de la commune de Kabarore.

Les recherches pour retrouver d'éventuels survivants se sont arrêtées samedi soir. Jean Bosco Ndereyimana, est le président d'Abba, une association de défense des droits des travailleurs.

Il en appelle le gouvernement à améliorer les conditions de travail des mineurs :« Nous déplorons surtout les mauvaises conditions dans lesquelles ils travaillent.

En plus, ces gens n'ont pas d'assurance pour leur vie. Nous demandons au gouvernement de tout faire pour que les conditions de travail soient améliorées ».

L'accident a eu lieu vendredi, mais on ne l'apprend que ce dimanche. Car le pouvoir burundais interdit systématiquement aux autorités locales de communiquer sur ces incidents dans les mines, sous peine de sanction.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.