Egypte: Une explosion contre un car de touristes fait 17 blessés

Les autorités égyptiennes ont déclaré qu'une bombe placée au bord de la route avait touché un bus touristique près des pyramides de Gizeh, célèbres dans le monde entier.

Une explosion contre un car de touristes dans le quartier de Gizeh, à l'ouest du Caire, a fait 17 blessés légers ce dimanche 19 mai. Il s'agit de touristes sud-africains et égyptiens.

L'explosion a eu lieu aux abords du Grand Musée égyptien encore en construction et non loin du plateau des pyramides.

Selon l'enquête préliminaire, la bombe placée sur le bas-côté d'une route très fréquentée a explosé au moment du passage d'un car touristique.

Le souffle a brisé les vitres latérales du car transportant 28 touristes sud-africains ainsi que celles de plusieurs véhicules privés égyptiens.

Selon des sources médicales, sur les 17 blessés, 10 sont Égyptiens. Seules trois personnes ont été retenues pour observation à l'hôpital, indique notre correspondant au Caire, Alexandre Buccianti.

Lors d'une attaque similaire en décembre contre un bus de touristes vietnamiens, trois d'entre eux avaient été tués ainsi que leur guide égyptien. L'attentat n'avait pas été revendiqué et n'avait pas eu d'effet sur l'industrie touristique qui a poursuivi sa croissance.

Toutefois, l'explosion de ce dimanche va pousser les autorités à renforcer la sécurité à un mois de la Coupe d'Afrique de football.

Depuis la destitution par l'armée du président islamiste Mohamed Morsi en 2013, les forces de sécurité affrontent des groupes extrémistes très actifs, dont l'organisation État islamique, principalement dans la péninsule du Sinaï, dans le nord-est du pays.

Malgré des centaines d'arrestations et de condamnations de personnes accusées de terrorisme, les attaques continuent de manière sporadique. Elles ont notamment visé les forces de sécurité, mais aussi la minorité copte.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.