Tunisie: Le taux de croissance atteint 1,1 %, au cours du premier trimestre 2019 (INS) ( LEAD)

Tunis — Le PIB en volume augmente de 1,1 %, au premier trimestre 2019, par rapport à la même période de 2018, et de 0,1% par rapport au quatrième trimestre de l'année écoulée, selon l'INS.

La valeur ajoutée des industries manufacturières s'est repliée de 0,6%, au cours du premier trimestre 2019 par rapport à la même période de l'année 2018, suite au fléchissement de la production des secteurs des industries agricoles et agroalimentaires de 9,6%, en raison de la réduction sensible de la production de l'huile d'olive.

De même, la valeur ajoutée des secteurs du textile/habillement et du cuir et chaussures et des industries éléctriques et mécaniques, ont chuté respectivement de 0,5% et 0,9%.

En contrepartie, la valeur ajoutée des Industries des matériaux de construction, de la céramique et du verre (IMCCV) a augmenté de 3,2%.

De même, la VA des industries chimiques a progressé de 22,6%, contre une baisse de 23 ,9%, au cours du premier trimestre 2018.

Industries non manufacturières : baisse de la valeur ajoutée de 0,8%

La valeur ajoutée des industries non manufacturières a baissé de 0,8%, au cours du premier trimestre de l'année 2019, par rapport à la même période de 2018 et augmenté de 1,2% par rapport au quatrième trimestre de 2018.

Cela s'explique par la régression continue de la production du secteur d'extraction du pétrole et du gaz naturel de 10,8%, par rapport au premier trimestre de 2018. La moyenne de production quotidienne du pétrole brut a diminué à 38,1 mille barils, alors que cette moyenne était de 40,5 mille barils/j, au cours de la même période de 2018.

A contrario, la valeur ajoutée du secteur minier a augmenté de 35,5%, en raison du doublement de la production des phosphates. 0,9 million de tonnes de phosphates ont été produits durant le premier trimestre de 2019, contre 0,4 million de tonnes en 2018.

Il est à noter que la moyenne trimestrielle de production de phosphates s'établissait à près de 2 millions de tonnes avant 2011.

Le secteur de la construction a également connu une croissance positive de 1,4% en continuité de la tendance haussière qu'il enregistre depuis le deuxième trimestre de 2018.

Secteur des services marchands : hausse de 2,9% de la valeur ajoutée

La tendance positive du secteur des services marchands se poursuit. La valeur ajoutée de ce secteur a cru de 2,9%, durant le premier trimestre de 2019 par rapport à la même période de 2018 et de 0,6% par rapport au quatrième trimestre de 2018.

Cette hausse s'explique par l'évolution de la valeur ajoutée de tous ses secteurs, à l'instar de ceux des services hôteliers, restaurants et cafés (+7,2%) et des services de transport (+0,4%). De même, une croissance positive de 4,1% a été observée dans les secteurs des services de télécommunications et financiers.

Pour ce qui est du secteur des services non-marchands, essentiellement les services assurés par l'administration, la croissance n'a pas dépassé 0,4%.

Secteur de l'agriculture et de la pêche : léger repli de 0,7% de la valeur ajoutée

La valeur ajoutée du secteur de l'agriculture et de la pêche a enregistré un léger repli de 0,7% au cours du premier trimestre de 2019, suite à la baisse importante de la production d'huile d'olive par rapport à la saison agricole écoulée.

Les services du ministère de l'Agriculture, des Ressources Hydrauliques et de la Pêche prévoit une évolution positive du secteur tout au long de l'année 2019, et ce, en raison d'une récolte céréalière prometteuse.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Tunis Afrique Presse

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.