Tunisie: Ministère de l'agriculture - Des poissons d'élevage consommables en dépit de leur aspect répugnant

Tunis — La direction générale des services vétérinaires au ministère de l'Agriculture, des Ressources Hydrauliques et de la Pêche, affirme mardi que les poissons issus de l'aquacculture, proposés à la vente dans les marchés tunisiens et commercialisés à travers les circuits de distribution légaux sont sains et propres à la consommation.

Ces déclarations interviennent suite aux informations véhiculées par les médias et les réseaux sociaux concernant notamment la saisie par les agents de contrôle d'une bonne quantité de daurades d'élevage dans un marché à Sousse.

La direction des services vétérinaires assure quant à la qualité de ces produits, que les différents intrants utilisés dans les fermes aquacoles sont contrôlés y compris les produits d'alimentation et que le contrôle vise à vérifier leur conformité aux normes de sécurité et d'hygiène à travers les analyses continues effctuées dans les laboratoires.

S'agissant des symptômes remarqués sur les quantités de poissons saisies au cours de ces derniers jours, notamment, les tâches rouges observées sur la peau des poissons, elles seraient dues aux maladies de Red Spot disease, ou la Pasteurellose, qui sont des maladies animalières spécifiques aux poissons, affirme encore la direction, notant qu'elles ne représentent aucun danger pour la santé du consommateur.

Les quantités de poissons saisies sur le marché ne dépassent pas 50 kg, alors que près de 100 tonnes de poissons sont proposées quotidiennement, à la consommation, dans tous les marchés du pays, selon le communiqué.

Les poissons ont été saisis pour "leur aspect répugnant", ce qui les rend "impropre à la consommation" sans pour autant représenter un danger pour la santé, lit-on dans ce communiqué.

Les contrôles vétérinaires ont été intensifiés au niveau de toute la chaîne de production surtout aux niveaux des fermes aquacoles pour s'assurer de l'état de santé de certaines espèces de poissons tels que les daurades.

Des échantillons de poissons contaminés ont été transférés aux laboratoires de l'Ecole Nationale de Médecine Vétérinaire de Sidi Thabet et à l'Institut National des Sciences et des Technologies de la mer, pour un diagnostic scientifique de cette maladie.

Par ailleurs, la direction générale des services vétérinaires appelle les aquaculteurs, à contacter ses services régionaux en cas de détection de n'importe quel symptôme de maladie poissonneuse.

Elle appelle également, le consommateur à acquérir les poissons d'élevage répondant aux normes de fraicheur et d'hygiène notamment, en ce qui concerne le respect de la chaîne de froid et l'exposition dans les points de vente.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Tunis Afrique Presse

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.