Tchad: Arrestations après des affrontements meurtriers dans la région d'Abéché

Photo: Wikipedia
Marché Abéché au Tchad

Au Tchad, il y a eu neuf morts, plusieurs blessés et des dizaines d'arrestations suite à la rixe qui a opposé, en fin de semaine dernière, des paysans dans la province du Ouaddaï, dans l'Est du pays. Le ministre de l'Intérieur, Mahamat Abali Salah, qui s'est rendu sur place, est rentré dimanche dans la capitale après que les instigateurs du conflit ont été arrêtés.

Une trentaine de personnes soupçonnées d'être à l'origine des affrontements qui ont ensanglanté la sous-préfecture de Marfa au sud d'Abéché ont été remises aux autorités judiciaires ce dimanche 19 mai.

Jeudi et vendredi, cette localité frontalière avec le Soudan a été le théâtre d'affrontements suite à ce qui semble être un conflit entre éleveurs et agriculteurs.

On dénombre neuf morts et plusieurs blessés ont été conduits à l'hôpital d'Abéché dès vendredi.

Le ministre de l'intérieur, qui s'est rendu sur place en hélicoptère, est rentré à Ndjamena ce dimanche après avoir confié les suspects à la justice.

Cette partie du Tchad est régulièrement le théâtre d'affrontements violents, parfois à l'arme automatique, entre différents groupes de population.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.