Sénégal: Transport de masse - L'importance du train mise en exergue

Louga — Le Directeur général du Petit train bleu, Omar Boun Khatab Sylla, a mis en exergue samedi à Louga l'importance du chemin de fer dans les transports de masse.

"Il n'y a aucun pays développé au monde où un train n'occupe pas une place principale dans le transport de masse.

Jamais un pays ne s'est développé sans le train", a t-il soutenu au terme d'une conférence religieuse organisée par les femmes du mouvement "Valeurs" dont il est le président.

"Nous avons beaucoup de richesses et ces richesses, nous devons aller les chercher et la meilleure manière, c'est le transport ferroviaire", a ajouté le directeur général du Petit train bleu.

Parmi les sites à découvrir, il a cité la zone de Dahra, le ranch de Dolly à Linguère, le bassin arachidier (Centre) qui, selon lui, doivent être "intelligemment exploités pour assurer l'émergence du pays".

"Le chemin de fer a un rôle à jouer dans la gestion du pétrole et du gaz. Le chef de l'Etat a compris cela et c'est pour cela qu'il a commencé avec la mobilité urbaine avec le Train express régional (TER). Maintenant, il faut prôner la relance du chemin de fer",a-t-il souhaité.

Selon lui, des "experts sont en train de se réunir pour voir comment relancer les chemins de fer et bientôt ce sera une réalité".

"Nous avons une claire compréhension de comment les choses vont se passer d'ici à quelques années. Sous très peu, les autorités étatiques vont relancer le chemin de faire avec la deuxième phase du Plan Sénégal émergent (PSE)", a-t-il assuré.

"Nos routes tuent. Et nous avons tous relevé qu'il y a une recrudescence des accidents. Un diagnostic de ce secteur et du comportement des chauffeurs et des usagers de la route s'impose, mais également le retour du train", a-t-il dit.

"Il faut un transport de masse pour les personnes. C'est une obligation de service public et cela assure une meilleure mobilité des personnes et permet de faire de nouvelles découvertes (...)", a t-il ajouté.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.