19 Mai 2019

Cote d'Ivoire: Léthargie de la Fédération ivoirienne de Boxe - Le mouvement des disciplines sportives de Côte d'Ivoire appelle à la mise en place d'un comité ad'hoc

Mettre en place un comité ad'hoc inclusif, qui sera chargé de gérer les affaires courantes de la Fédération ivoirienne de boxe (Fib) et d'organiser les élections et que la présidence revienne exclusivement aux boxeurs à l'instar des fédérations ivoiriennes de taekwondo et de Basketball, sont les vœux de Konaté Lanciné, président du mouvement des disciplines sportives de Côte d'Ivoire (Mds-ci).

Souhait qu'il a exprimé, le samedi 18 mai, au siège dudit mouvement sis à Yopougon au cours d'un point de presse qui a eu pour thème « L'avenir de la boxe en Côte d'Ivoire ».

Assisté de Soumahoro Adama, président de Ring Soumahoro d'Adjamé, Tchôtche Sandou Vincent, ancien boxeur et candidat à la future élection à la présidence de la Fib et de plusieurs autres responsables de clubs, M. Konaté a décrié les maux qui entravent l'évolution, la promotion et la restructuration de la boxe et des clubs de boxe en particulier la formation et le profil de carrière des boxeurs ivoiriens, en un mot la fédération ivoirienne de boxe.

Selon lui, la boxe ivoirienne est à l'agonie. « En ce moment, les boxeurs sont désœuvrés, les clubs n'existent que de nom pour certains et d'autres luttent pour se maintenir.

« Depuis quelques années, la boxe est dans une léthargie qui n'arrange pas les acteurs de ce sport. Plus d'activités. Plus de vie dans la discipline c'est le calme plat. Des querelles intestines. Tout ceci n'arrange pas et n'honore pas la boxe ivoirienne », a-t-il expliqué.

« Nous voulons lancer un cri de cœur aux autorités ivoiriennes en particulier le ministre des Sports et au Président de la République afin qu'ils se penchent sur la question de l'avenir de la boxe ivoirienne », a lancé le président de Mds-ci

Tchôtche Sandou Vincent, futur candidat à la présidence de la Fib, se propose lui de redonner une nouvelle image à la boxe ivoirienne. « Nous avons une nouvelle vision pour la boxe. Nous allons faire des clubs de boxe de véritables entreprises rentables afin que les boxeurs vivent de leur art.

Nous comptons reverser 80% de la parafiscalité aux clubs. La formation, la promotion des boxeurs seront notre leitmotiv afin que la boxe ivoirienne retrouve son lustre d'antan », a-t-il affirmé.

A noter que le mouvement des disciplines sportives de Côte d'Ivoire est une Ong qui soutient les disciplines sportives en difficulté afin de les repositionner ou de les aider à se réorganiser. Le mouvement est dirigé par Konaté Lancina alias Matchê.

Cote d'Ivoire

Les évêques de Côte d'Ivoire lancent un appel à la paix

À mesure qu'approche la présidentielle de 2020, les discours politiques se durcissent et font grandir… Plus »

Copyright © 2019 Fratmat.info. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.