Congo-Kinshasa: Kikwit - Lumeya dhu Maleghi siégera pour la troisième fois à l'Assemblée nationale

Impensable ! Le fait que le nom de l'ancien Ministre des Affaires Foncières, Lumeya dhu Maleghi, ne se soit pas retrouvé sur la liste de Députés nationaux élus de la province du Kwilu était inimaginable pour plusieurs habitants qui ont assuré l'avoir massivement voté.

A Kikwit, il incarne l'image d'une personnalité presqu'incontournable depuis des années. Après que la Cour Constitutionnelle, institution judiciaire habilitée à gérer le contentieux électoral des législatives, ait étudié les différents dossiers cas par cas, il en résulte qu'il a été rétabli dans ses droits et proclamé Député national pour la présente législature.

Après avoir œuvré comme élu national durant deux mandats, Maître Lumeya siégera pour la troisième fois d'affilée à la chambre basse du Parlement congolais. La sentence est tombée le samedi 18 mai 2019, sous les jubilations et réjouissances spontanées des fidèles et militants de la Dynamique pour la Démocratie au Congo, mais également de tous les ressortissants de son fief de Kikwit, dans la province du Kwilu. Pour plusieurs, en le réhabilitant, la justice congolaise a prouvé qu'elle détient encore un bon sens de crédibilité et d'équité.

Femmes et enfants, jeunes et vieux ont pris d'assaut toutes les artères principales du chef-lieu de la province du Kwilu, brandissant des rameaux, sifflant, tapant sur des casseroles ou des tambours. Pour les affidés de Lumeya, il s'agit là de la victoire de la vérité sur le mensonge.

A Kikwit, en effet, au-delà de l'élection sans commentaires d'Adolphe Muzito, son principal rival, Lumeya dhu Maleghi avait réalisé un score sans précédent. Sauf que la Centrale électorale avait ignoré ou feint de méconnaître les vrais résultats. Lesquels résultats aujourd'hui reconnus à haute voix par la Cour Constitutionnelle.

Les kikwitois avaient très mal digéré l'échec proclamé de Lumeya par la Ceni alors que tous les électeurs de Kikwit savaient que le défenseur de leurs causes avait été bel et bien élu. Toutefois, "nous applaudissons vivement la décision de la Cour Constitutionnelle. Elle a rétabli l'évidence et la vérité des faits", a lâché un notable de la plus grande ville de l'ex- province du Bandundu, heureux de cette décision. Avant de se faire compléter par une matrone de la commune de Lukeni : "heureusement, la justice a confondu les auteurs de cette sale cabale".

Pendant ce temps, Kikwit est toujours en fête et attend l'arrivée triomphale de Maître Lumeya dhu Maleghi pour célébrer sa victoire de la vérité sur le mensonge. Aujourd'hui, les Kwilois qui ont scellé un mariage inséparable avec Lumeya dhu Maleghi, verront encore durant ce quinquennat, sa silhouette inoubliable hanter les couloirs et les salles du Palais du Peuple.

Selon de nombreux habitants de cette contrée, Lumeya avait fait une campagne électorale remarquable, mais aussi, jouissait de la confiance des Kikwitois qui n'avaient pas oublié tous ses apports considérables à leur bien-être social. Ainsi, le voir être privé d'un troisième mandat ne passait pas aisément à leurs yeux.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.