Cote d'Ivoire: Siandou Fofana - « 480 milliards de FCfa pour transformer San Pedro en un vrai pôle touristique »

Le ministre du Tourisme et des Loisirs, 4 jours durant, s'est imprégné du potentiel touristique de la zone.

Lancée le 16 mai, à San Pedro, dans le sud-ouest, la "Caravane Sublime Côte d'Ivoire" a traversé Grand-Béréby, puis Taï, avant de s'achever, le 19 mai, à San Pedro, par une conférence-bilan du ministre du Tourisme et des Loisirs, Siandou Fofana, à l'hôtel Sophia.

A travers cette caravane, il s'agissait pour le premier responsable du Tourisme et des Loisirs de Côte d'Ivoire d'aller à la découverte du potentiel touristique du sud-ouest et d'échanger avec les acteurs du secteur, en vue de mieux appréhender leurs préoccupations et surtout présenter "Sublime Côte d'Ivoire", la stratégie nationale de développement du secteur à l'échéance 2025.

Pour l'étape du sud-ouest, il s'agissait de décrire "La route des Eléphants" et "Paradis entre mer et nature".

Deux circuits qui ont permis au ministre de toucher de près les réalités du terrain, afin de mieux apprécier les mécanismes de la mise en œuvre finale de ces circuits qui s'étendent de San Pedro au Parc national de Taï où tourisme balnéaire et écotourisme cohabitent harmonieusement, dans une nature luxuriante.

« Cette région a une vocation touristique et des loisirs naturels, au regard de sa situation balnéaire, géostratégique et, au-delà, de sa culture et de ses traditions ainsi que de la biodiversité qu'elle offre.

Dans le cadre donc de la valorisation de nos atouts touristiques, nous ne pouvions ne pas lancer la Caravane Sublime Côte d'Ivoire à San Pedro, chef-lieu de cette région », a dit, d'entrée, Siandou Fofana qui, tout au long de cette tournée, a pris la pleine mesure du potentiel de la région du sud-ouest, notamment une situation balnéaire féérique qui montre bien que la Côte d'Ivoire a beaucoup à offrir à l'ensemble des touristes.

« Nous sommes bien partis parce que le potentiel est là. C'est pourquoi cette région bénéficiera de grands chantiers d'infrastructures routières dans le cadre du Programme national de développement 2016-2020.

D'ores et déjà, nous pouvons vous dire que la réhabilitation de la côtière se fera avant la fin de l'année, ensuite la dynamique se poursuivra dans le cadre de la mise en œuvre des chantiers de la Coupe d'Afrique des nations 2023 (Can 2023) », a rassuré Siandou Fofana.

Dans le budget global de 3200 milliards de FCfa, 480 milliards serviront à transformer le visage de San Pedro. Les préoccupations des acteurs du secteur ne sont pas tombées dans des oreilles d'un sourd.

Le ministre s'est fait leur porte-parole auprès du Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly, aux fins d'analyser toutes les difficultés, en vue d'y apporter des solutions concrètes.

La parafiscalité, la cherté des billets d'avion, les redevances d'occupation portuaires, le soutien à l'investissement sont, entre autres, les préoccupations que le ministre a promis de soumettre au comité interministériel.

« Nous avons bien pris la pleine mesure de vos préoccupations. Nous avons le devoir de vous soutenir dans une dynamique d'actions.

Nous inclurons vos préoccupations dans la mise en œuvre globale de Sublime Côte d'Ivoire », a lancé Siandou Fofana.

Avant de conclure : « Nous sommes arrivés, nous avons vu et nous repartons convaincus que la région du sud-ouest peut être vendue au monde entier. L'exploitation intelligente de ce beau potentiel va véritablement sublimer la Côte d'Ivoire touristique ».

Le ministre du Tourisme et des Loisirs était accompagné dans cette mission par les membres de son cabinet, une équipe du ministère et une dizaine d'organes de presse (nationaux et internationaux).

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.