Cote d'Ivoire: Assemblée nationale - Un calendrier partiel soumis aux députés

Prévue pour la semaine dernière, c'est finalement aujourd'hui que l'Assemblée nationale adoptera sa feuille de route partielle pour la session parlementaire 2019.

La séance est prévue pour 14 heures, à l'hémicycle. Le calendrier partiel qui sera soumis au vote des 253 élus siégeant compte 26 textes. Ce sont cinq projets de lois ordinaires, 11 projets d'ordonnances et 10 lois de ratification.

Pour leur examen, les différents textes ont été répartis selon leur nature, entre les commissions techniques. 10 projets seront examinés par la Commission des Relations Extérieures (Cre), deux par la Commission des Affaires Sociales et Culturelles (Casc), sept par la Commission des Affaires Economiques et Financières (Caef), trois par la Commission des Affaires Générales et Institutionnelles (Cagi), trois par la Commission de la Recherche, de la Science, de la Technologie et de l'Environnement (Crste) et un pour la Commission de la Défense et de la Sécurité (Csd).

La conférence des présidents a adopté cet agenda partiel le 9 Mai 2019, à l'hémicycle.

Présidée par le président de l'Assemblée nationale, Amadou Soumahoro, cette conférence des présidents du 9 mai avait eu lieu en présence du ministre auprès du Président de la République, Chargé des Relations avec les Institutions de la République, Gilbert Kafana Koné.

La session de la chambre basse est désormais unique depuis l'avènement de la troisième République qui a instauré le bicamérisme en novembre 2016.

Ouverte le 1er avril dernier, la session s'achèvera le 31 décembre.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.