Burkina Faso: Fasofoot (30e et dernière journée) - Rahimo coiffe Salitas dans la course au titre

Rahimo FC a remporté le titre de champion national de D1 à l'issue de la 30e et dernière journée jouée le samedi 18 mai. Les académiciens de Bama ont battu le RCK (2 à 1) tandis que leur concurrent direct, Salitas FC a fait jeu égal avec l'USFA (0-0).

On connaît le verdict du championnat national de D1, saison 2018-2019. Rahimo FC s'empare du titre pendant que l'AJEB et l'USCO sont reléguées en 2e division.

C'est essentiellement ce qu'il faut retenir de cette 30e et dernière journée ; celle de tous les dangers. Elle aura gardé toute sa sensation avec des surprises, des joies et des déceptions.

En effet, leader avant d'aborder cet ultime round, Salitas FC (54 points +19) devrait juste s'imposer devant l'USFA pour être sacré.

De l'autre côté au stade municipal, Rahimo FC (54 points +16) devait non seulement battre le RCK mais aussi compter sur un faux pas des Salitasiens.

Et c'est ce scénario qui va se produire. Les jeunes Bobolais ont battu les Faucons (2 à 1) et les Colombes de Ouaga 2000 se sont fait accrocher par les militaires (0-0).

Quelle fin de championnat pleine de suspense ! Rahimo FC remporte son premier titre après 3 saisons en D1. Son fondateur Rahim Ouédraogo est aux anges.

«Au début, on n'avait pas en tête de jouer le titre, c'est au cours de saison que les jeunes sont venus me voir et m'ont dit qu'ils veulent tenter le coup. Je leur ai souligné que s'ils s'y engagent, c'est jusqu'au bout. Et nous les avons accompagnés dans cette ambition», nous a-t-il affirmé.

Pendant ce temps, au stade du 4-Août, c'était la grise mine. Ladji Coulibaly qui clamait urbi et orbi que l'objectif était le titre, est dépité. Il se laisse aller à des accusations de mauvais perdant. «Ils ont dénaturé le championnat et c'est dommage.

Rahim Ouédraogo tourne autour de notre équipe depuis plus de 5 matches. Il donne de l'argent à nos adversaires. Je n'ai pas de preuves à vous donner, ils ont tout saboté.

C'est bon, Rahimo a gagné et bravo à eux ; point». La déconvenue passait très mal et ça se comprend, mais il devrait rester mesuré pour ne pas tomber dans la délation.

L'autre bataille, c'était la lutte pour le maintien dans le Fasofoot. A ce niveau, la palme de la détermination revient à l'USO qui était condamnée à l'exploit.

Les Unionistes de Larlé sont allés s'imposer à Banfora devant l'US Comoé (1-0), renvoyant du coup leur adversaire au purgatoire. Les joueurs du Paysan noir iront méditer leur sort en 2e division l'an prochain.

L'Etoile filante a aussi eu la baraka de battre l'ASFA-Yennenga grâce à un but de Cheik Guigma, assurant du coup sa survie.

L'AS Police que tout le monde voyait en division inférieure, a dominé l'AJEB déjà reléguée, et sera présente l'année prochaine au sein de l'élite.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Observateur Paalga

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.