Burkina Faso: Opération «Doofu» - La hiérarchie militaire rassure les populations du Centre-Nord

Une mission de la hiérarchie militaire conduite par le Chef d'état major général des armées (CEMGA), le général Moïse Miningou, a rendu des visites de courtoisie aux autorités régionales et communales de Kaya le jeudi 16 mai 2019.

S'inscrivant dans le cadre de l'opération militaire contre l'insécurité et le terrorisme dénommée « Doofu » (Ndlr : déraciner en langue peulh) en cours dans les régions du Centre-Nord, du Nord et du Sahel.

Cette sortie de terrain a permis aux premiers responsables de l'armée nationale de solliciter des populations une franche collaboration avec les forces de défense et de sécurité (FDS) qui sont déployées sur le terrain.

A la suite de l'opération militaire «Otapuanu » (Ndlr : foudre en gourmantché) lancée en mars dernier dans les régions de l'Est et du Centre-Est, l'armée burkinabè a, dans ses actions de lutte contre l'insécurité et le terrorisme, lancé une seconde grande opération, dénommée «Doofu».

Celle-ci couvre les régions du Centre-Nord, du Nord et du Sahel qui sont aussi en proie à des attaques terroristes.

Les FDS, dont les actions sont déjà visibles dans de nombreuses localités des régions concernées, ont certainement besoin de la collaboration et des bénédictions des autorités et des populations locales pour engranger des victoires dans cette guerre asymétrique contre les forces du mal.

D'où les visites d'échanges effectuées à Kaya le jeudi dernier par les premiers responsables de la hiérarchie militaire avec à leur tête le CEMGA, le général Moïse Miningou.

Successivement, les chefs militaires ont rencontré le gouverneur de la région du Centre-Nord, Nandy Somé/Diallo, le président du Conseil régional (PCR), Adama Sawadogo, et le maire de la commune, Boukaré Ouédraogo. Aux autorités locales, c'est le même soutien qui a été sollicité par le patron de l'armée nationale.

Le général Moïse Miningou a, lors de ces rencontres d'échanges, invité les populations des zones couvertes par l'opération « Doofu » à collaborer franchement avec les FDS et à respecter surtout les consignes de sécurité.

« L'opération Doofu sera un succès, car je ne doute pas du soutien des populations  », a-t-il écrit dans le livre d'or du conseil régional du Centre-Nord.

L'ensemble des autorités locales visitées se sont toutes réjouies du lancement de l'opération Doofu. Elles se sont aussi engagées à transmettre le message de la hiérarchie militaire à leurs administrés.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Observateur Paalga

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.