Burkina Faso: Nuit de reconnaissance, les Kankambsé - 15 détenteurs de savoirs traditionnels primés

Rachelle Zio, lauréate dans la catégorie des détenteurs des savoirs médicaux traditionnels : "J'utilise uniquement la cola et le beurre de karité pour traiter différentes maladies".

La première édition de la nuit de reconnaissance sociale des conservateurs de savoirs traditionnels et culturels locaux dénommée les «Kankambsé» a eu lieu le vendredi 17 mai 2019 à Ouagadougou.

L'association Kankanga pour la culture, l'environnement et le développement durable, s'est fixé pour objectif de récompenser les détenteurs de savoirs médicaux traditionnels, les garants des coutumes et les citoyens exemplaires.

Elle a, à cet effet, organisé le vendredi 17 mai 2019, la première édition de la "Nuit de reconnaissance les Kankambsé".

Plusieurs leaders coutumiers et religieux ont été primés au cours de la cérémonie.

Selon le promoteur de l'événement, le Kamsaonghin-Naaba, cette soirée a été initiée pour reconnaître le mérite de toutes les personnes qui œuvrent dans la conservation de savoirs culturels et traditionnels locaux à titre humanitaire et non lucratif.

L'objectif de cette cérémonie de distinction, a-t-il souligné, vise à promouvoir et à conserver nos valeurs culturelles. Une dizaine d'autorités coutumières et religieuses se sont vu remettre, chacune, une attestation de reconnaissance et un trophée.

Rachelle Zio a été l'une des lauréats dans la catégorie des "détenteurs des savoirs médicaux traditionnels à but non lucratif".

"Grâce à ce savoir transmis de génération en génération au sein de ma famille, nous avons pu sauver de nombreuses vies avec la médecine traditionnelle", a-t-elle confié. Avant la proclamation des résultats, le jury, présidé par Kadidiatou Tapsoba, a émis plusieurs recommandations.

Le ministère en charge de la culture a été, entre autres, exhorté à soutenir sur les plans technique et financier, l'association Kankanga dans son élan de promotion des valeurs traditionnelles pour une culture de paix et de cohésion sociale.

Les membres du jury ont, par ailleurs, suggéré aux responsables de ladite association, l'élaboration d'un statut et un règlement intérieur qui précisent l'organisation et le fonctionnement du comité d'organisation et du jury.

Ils ont, en outre, préconisé l'élargissement de la reconnaissance aux autres acteurs des régions, départements et communes du Burkina Faso.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Burkina Faso

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.