Cote d'Ivoire: Financement des Pme - Félix Anoblé plaide pour une meilleure attention

Pour le secrétaire d'Etat en charge de la Promotion des Pme, Félix Anoblé, l'Etat doit accorder une meilleure attention aux petites et moyennes entreprises afin qu'elles participent pleinement à la croissance économique.

«La Côte d'Ivoire, moteur de l'économie en Afrique de l'Ouest, a besoin de voir son secteur privé prendre son envol. Il n'y aura pas l'émergence tant souhaitée si nous fermons les yeux sur les problèmes des Pme car ce sont elles qui tiennent l'économie à 80% », a-t-il plaidé.

Cette déclaration, le secrétaire d'Etat, Félix Anoblé l'a faite, le mercredi 7 mai à son cabinet, lors de la remise du rapport de la Banque Africaine de Développement (BAD) sur le financement des PME en Côte d'Ivoire.

Cette étude a été initiée à la demande du Secrétariat d'Etat aux PME. En effet, selon les conclusions de cette étude, les PME peinent à se développer malgré quelques mesures incitatives prises par le gouvernement.

Le rapport révèle, également, une dégradation des performances des entreprises, liée au climat des affaires, à l'accès au financement et au marché et au coût de l'électricité.

« Avec une contribution de seulement 2,9 points de croissance et un taux d'investissement privé de 11% en 2017 bien inférieur à celui des pays émergents, le secteur privé est en reste », note le rapport.

Conduisant la délégation de la BAD, le directeur général adjoint du Bureau régional de développement et de prestation de services pour l'Afrique de l'Ouest, Serge Marie N'Guessan, a souligné l'intérêt de cette étude et réaffirmé l'engagement de son institution à accompagner la Côte d'Ivoire. A l'en croire, le secteur privé ivoirien bénéficie déjà d'un appui de 275 milliards de francs CFA.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Patriote

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.