19 Mai 2019

Afrique de l'Ouest: Eglise-Famille de Dieu en Afrique de l'Ouest - Les prêtres prêchent la tolérance

Les évêques de la RECOWA-CERAO ont confié le Burkina Faso à la protection de Marie.

La 3e assemblée plénière de la Conférence épiscopale régionale d'Afrique de l'Ouest (RECOWA-CERAO) a pris fin, hier dimanche 19 mai 2019, par une messe au sanctuaire marial de Yagma. C'était en présence du Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, et des membres du gouvernement.

«Gardons l'espérance» est le principal message de la Conférence épiscopale régionale d'Afrique de l'Ouest (RECOWA-CERAO) à l'endroit des populations de cette partie du continent africain.

La conférence a tenu sa 3e assemblée plénière à Ouagadougou du 13 au 19 mai 2019, sous le thème : «La nouvelle évangélisation et le développement humain intégral dans l'Eglise-Famille de Dieu en Afrique de l'Ouest».

Hier dimanche 19 mai, environ 150 concélébrants ont rendu grâce à Dieu pour le bon déroulement de leurs travaux.

C'était au cours d'une messe présidée par le responsable réélu de la RECOWA-CERAO, Mgr Ingnatius Kaïgama du Nigéria, en présence du Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, et de membres du gouvernement.

Une foule de catholiques a rendu grâce à Dieu pour le bon déroulement des travaux des pères-évêques.

A l'entame de la célébration, le cardinal Philippe Ouédraogo, archevêque de Ouagadougou, a salué la présence du chef de l'Etat burkinabè et de toutes les autorités dont la bienveillante sollicitude a contribué au succès de la rencontre.

Il a remercié ses confrères d'être venus au Burkina Faso comme de «bons samaritains au chevet des victimes» des actes terroristes.

Il a prié pour que Dieu donne aux peuples de la sous-région, la force et le courage de «relever le défi du défaitisme» dans le dialogue et l'acceptation mutuelle.

Quant au clerc qui a prononcé l'homélie, il a exhorté les fidèles catholiques à persévérer dans la foi, surtout dans les épreuves. «Ne vous découragez pas... N'ayez pas peur de ceux qui utilisent l'intimidation et la violence.

Au contraire, restez fermes dans votre attachement au commandement du Christ de vous aimer les uns les autres... L'amour fraternel est notre identité chrétienne que nous devons proclamer chaque jour par notre comportement», a dit le prédicateur.

A sa suite, passé la communion, Mgr Alexis Touabli de la Côte d'Ivoire a livré les conclusions des travaux de la troisième assemblée plénière de la RECOWA-CERAO.

Union contre le terrorisme

Tout en pensant aux leaders et fidèles catholiques et aux membres d'autres confessions religieuses tués dans les attaques terroristes ainsi qu'aux otages, les évêques ont vivement condamné les violences meurtrières et exprimé le soutien moral et spirituel au peuple burkinabè.

«Face à la violence, il y a une seule réponse inspirée par notre foi : la confiance en Dieu, le pardon et l'amour désintéressés.

Aimez vos ennemis, faites du bien à ceux qui vous haïssent», a prêché le pasteur ivoirien. Et d'ajouter que rien n'empêchera les disciples du Christ de suivre l'exemple de celui-ci.

Poursuivant l'œuvre de Jésus, les membres de la RECOWA-CERAO ont dit partager les angoisses de ceux qui souffrent.

Au sujet de l'aide au développement, les archevêques et évêques ont relevé que les bailleurs de fonds sont peu soucieux du relèvement de l'Afrique, un continent qui a pu expérimenter, depuis des décennies, l'engagement missionnaire et caritatif de l'Eglise.

Les leaders catholiques ont pointé du doigt les nouvelles menaces, la mauvaise gouvernance, le terrorisme et les conflits intercommunautaires et interreligieux en Afrique de l'Ouest, drames annihilant les efforts de développement et de promotion humaine.

Le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré (2e à partir de la droite) et des membres du gouvernement ont pris part à la messe.

Dans un tel contexte et dans la logique de la nouvelle évangélisation, les participants ont réaffirmé leur charge d'annoncer l'espérance concernant les réalités présentes et de l'au-delà.

Les pères-évêques ont, par ailleurs, demandé aux prêtres et aux religieux d'être des pasteurs crédibles annonçant l'évangile par le témoignage de leur propre vie.

Ils ont invité tous les leaders religieux des autres confessions à l'union afin qu'ensemble, ils dénoncent les assassinats perpétrés au nom de Dieu.

Aux jeunes, les prélats ont dit comprendre leur soif de bonheur et de mieux-être. «Cependant, le chômage, la misère, etc., des maux qui humilient, ne doivent pas vous amener à sacrifier vos vies dans des aventures hasardeuses», a relayé Mgr Touabli.

Il a, du reste, signifié aux gouvernants et hommes politiques que, dans un contexte de globalisation, leur mission est devenue plus exigeante, nécessitant un esprit de service à la manière de Jésus.

Avec les fidèles catholiques venus nombreux au sanctuaire de Yagma, les participants à la l'assemblée plénière de la RECOWA-CERAO ont confié le Burkina Faso à la protection de La Vierge Marie.

Burkina Faso

Karaté-Do - «Le Burkina, leader sur le continent africain»

Fasozine : comment se porte la Fédération burkinabè de karaté-do ? Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.