Afrique de l'Ouest: Développement humain - Des évêques font le point au président Kaboré

Les évêques souhaitent que la paix règne en Afrique et dans le monde. En marge de leur 3e assemblée plénière, les évêques de la Conférence épiscopale régionale de l'Afrique de l'Ouest ont été reçus en audience par le Président du Faso, Roch Marc Kaboré, le vendredi 17 mai 2019, au palais de Kosyam.

Réunis à Ouagadougou pour leur 3e assemblée plénière, des évêques ont jugé nécessaire de faire le point de leurs travaux au président du Faso. A cet effet, Roch Kaboré les a reçus, le vendredi 17 mai 2019, au palais de Kosyam.

Cette année, ils ont décidé de mener la réflexion sur le thème : «La nouvelle évangélisation et le développement humain intégral dans l'Eglise-Famille de Dieu en Afrique de l'Ouest».

«Nous sommes venus évoquer certaines initiatives entreprises pour notre dicastère. Le siège de la Fondation Jean Paul II pour le Sahel se trouve à Ouagadougou.

Nous avons échangé sur comment on peut promouvoir le développement intégral des populations de la région», a déclaré le président du dicastère pour la promotion du développement humain intégral, Peter Tuckson.

A l'entendre, leur dicastère se préoccupe de l'accès à l'eau, la question de la sécheresse, de santé des populations ... et toutes ces questions ont été abordées avec le président du Faso.

Peter Tuckson a confié que le chef de l'Etat a émis le vœu, que le Pape François effectue une visite au pays des Hommes intègres.

«Il m'a chargé de soutenir sa demande», a affirmé Peter Tuckson, par ailleurs ministre du souverain pontife. Il s'est engagé à porter la voix du président Kaboré au Saint Père, dès son retour au Vatican.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Burkina Faso

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.