Ile Maurice: Après la pique de Rutnah, le Pole Dancing pour les nuls...

«Ena zournalis gramatin met simiz pantalon, asoir met vetman madam pou fer pole dance», a lancé Ravi Rutnah à la radio cette semaine. Le député du Muvman Liberater fustigeait les journalistes à tout va à la suite de la publication d'une bande sonore où une voix qui ressemblait à la sienne disait qu'Ivan Collendavelloo devait partir.

Mais c'est quoi le pole dance ? Est-il est possible d'en faire avec des «vetman madam» ? Yulia Lo Bosco, pionnière de la discipline à Maurice, apporte un éclairage pour ceux qui ignorent tout du pole.

Déjà, c'est quoi le pole dancing ? Selon la coach, la discipline est un sport artistique alliant la danse et les acrobaties atour d'une barre. Et le pole fitness ? Cette branche se concentre plus sur le côté sportif que sur la danse.

Il faut savoir que le pole fitness est ouvert à tout le monde. Même les hommes, vu qu'il y a des stars masculines de pole dance dans toutes les catégories qui existent. De moins de 18 ans à plus de 52 ans, il y a de la place pour tout le monde. «Il n'y a pas de restrictions ni sur l'âge ni sur la morphologie», explique Yulia Lo Bosco. Les jeunes journalistes, les vieux leaders et tous les autres peuvent s'y mettre. Rien à voir avec la «Paul Danse» mauve, par exemple. Non seulement cela permet de rester en bonne santé, mais cette discipline apprend aussi à contrôler son corps et tous ses muscles. «Lorsqu'on arrive à ce niveau, on se sent mieux dans sa tête», précise la coach. Physiquement, les muscles deviennent plus fermes et les articulations plus flexibles. Et non, ce n'est pas la même chose que la gym, c'est plus compliqué. Un pole dancer doit défier la gravité pour soulever le poids de son corps et faire des figures acrobatiques.

Et les tenues dans tout ça ? «Le sportif doit se tenir avec sa peau sur la barre, donc, il doit être habillé de manière à laisser la plus grande surface libre. Avec les vêtements, il risque de se blesser», prévient Yulia Lo Bosco. Pas de vêtements de madame, donc.

À Maurice, le premier studio a ouvert ses portes en avril 2018 à Beau-Bassin et un deuxième à Rivière-Noire en 2019. «L'engouement a été immédiat. J'ai huit classes par semaines, et cela va encore augmenter», confie Yulia Lo Bosco. Avis aux intéressés qui voudraient se mettre en pole position... peut-être devraient-ils changer leur fusil d'é... pole !

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.