Algérie: Appel à l'élaboration d'un fichier national des familles et des personnes nécessiteuses

Alger — La présidente du Croissant rouge algérien (CRA), Saida Benhabiles, a appelé dimanche à Alger à élaborer un fichier national des familles et des personnes nécessiteuses en associant les différents départements ministériels et la société civile.

Intervenant au Forum d'El Moudjahid, Mme Benhabiles a appelé à associer les différents départements ministériels, notamment ceux de l'Intérieur, de la Solidarité, et des Affaires religieuses ainsi que la société civile, les représentants des quartiers au niveau des grandes villes, les cheikhs des zaouïas, les imams et les notables au niveau des villages afin d'élaborer un fichier national sur des "bases objectives".

Elle a fait savoir que "le CRA a recensé quelques 250 000 familles nécessiteuses au niveau national", soulignant que ce chiffre "n'est pas représentatif car le Croissant rouge algérien n'a pas les moyens matériels et humains d'établir une liste exhaustive".

"Nous avons pris l'initiative de nous déplacer dans des villes, des villages et des zones enclavées pour recenser ces familles", a-t-elle expliqué.

En ce sens, elle a fait savoir que "le CRA ne prend pas en considération les listes établies par les Assemblée populaires communales (APC)", précisant qu'"elles ne sont pas objectives du fait que les APC exigent des nécessiteux une attestation délivrée par la Sécurité sociale".

Dans le même registre, Mme Benhabiles a relevé que les chèques d'une valeur de 6.000 DA remis aux familles nécessiteuses en remplacement du couffin du Ramadhan représentent une "somme insuffisante", appelant ainsi à "revoir cette aide et la porter à 10 000 DA".

Mme Benhabiles a également dénoncé ce procédé car, a-t-elle expliqué, "les personnes nécessiteuses habitant dans des zones enclavées ne disposent pas de carte nationale d'identité et encore moins d'un compte en banque ou postal".

Par ailleurs, Mme Benahbiles qui s'est déplacée samedi dans des zones éloignées relevant de la wilaya d'Adrar à l'extrême Sud du pays, s'est attardée sur la situation des habitants de Reggane qui souffrent encore, a-t-elle dit, des séquelles des essais nucléaires effectuées par la France coloniale.

A cet effet, elle a réitéré son appel aux Organisations internationales humanitaires de faire pression sur la France afin indemniser les habitants de Reggane qui continuent de subir les conséquences des essais nucléaires français.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.