Madagascar: Ministère de la Défense Nationale - Marquage et enregistrement des armes

L'atelier organisé conjointement par le ministère de la Défense Nationale, les Nations-Unies et le Japon a pris fin avant-hier, à la CNAPS sis à Vontovorona.

Cet atelier a été axé sur la formation en sécurité publique portant notamment sur la sécurité physique et la gestion des stocks, le marquage et l'enregistrement des armes. Il a été ainsi décidé de codifier les armes utilisées par les forces armées, la gendarmerie nationale et la police nationale. Les simples citoyens sont également concernés. Ces dispositions ont été prises pour rétablir l'ordre public et contrôler la circulation des armes à feu. Suite à cet atelier l'on va procéder au contrôle des armes utilisées par les forces de l'ordre ainsi qu'à leur enregistrement au niveau des garnisons. L'objectif étant de contrôler la prolifération des armes à feu.

Identification. Afin de faciliter la tâche des forces de l'ordre dans le cadre de cette identification, les Nations-Unies et le Japon y ont apporté leur concours. A cet effet, ils ont remis des matériels aux hommes en treillis avec 8 lots de machines mobiles de marquage d'armes à feu, des logiciels et équipements informatiques permettant l'informatisation des registres d'armes à feu des Forces de Défense et de Sécurité. Ces équipements sont un soutien du Système des Nations Unies à Madagascar au Gouvernement malgache , grâce à l'appui financier du Fonds des Nations Unies pour la consolidation et du Gouvernement du Japon de la paix, dans le cadre du projet de Réforme du Secteur de la Sécurité à Madagascar (ARSSAM).

Pour le Système des Nations Unies, les défis posés par le trafic illicite d'armes à feu accentuent l'intensité des menaces sur la paix, la sécurité et le développement socio-économique de toutes nos sociétés.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.