Algérie: Rassemblement à Paris pour une Algérie "meilleure" et une démocratie "majeure"

Paris — Les membres de la communauté algérienne en France ont tenu dimanche après-midi leur 13e rassemblement à Paris, malgré le mauvais temps, pour réclamer une Algérie "meilleure" et une démocratie "majeure".

Pour ce deuxième rassemblement en plein mois du ramadan, plus de 200 personnes se sont donnés rendez-vous pour exprimer leur refus à la tenue de l'élection présidentielle du 4 juillet prochain et aux "procès politiques".

Plusieurs anciens responsables ont été convoqués par la justice, dont certains ont été placés en détention provisoire, rappelle-t-on.

"Boycottons l'élection du 4 juillet pour une indépendance du peuple le 5 juillet 2019", "Non à une justice des règlements de comptes. Nul n'est au-dessus de la loi", "Vive la liberté d'expression à bas la politique de répression", "Toutes et tous pour une Algérie meilleure et une démocratie majeure", pouvait-on lire sur des banderoles portées par des manifestants qui scandaient "tous unis pour une Algérie libre".

Une autre banderole affichait clairement le refus à "toute ingérence étrangère" dans les affaires internes de l'Algérie.

La particularité de ce rassemblement, qui s'est déroulé à place de la République, est le lancement d'une campagne en faveur de la libération de la secrétaire générale du Parti des travailleurs (PT), Louisa Hanoune, en faisant passer aux manifestants présents une pétition pour signature.

La SG du PT devrait comparaître lundi devant la justice lors d'une audience consacrée à examiner la décision du juge d'instruction de sa mise en détention provisoire jeudi 9 mai.

Elle a été convoquée auparavant par le juge d'instruction près le tribunal militaire de Blida pour être entendue dans le cadre de l'enquête ouverte contre Athmane Tartag, Mohamed Mediène et Saïd Bouteflika, poursuivis pour "atteinte à l'autorité de l'Armée et complot contre l'autorité de l'Etat", rappelle-t-on.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.