Burkina Faso: Présidentielle 2020 - Deux ministres burkinabé en Côte d'Ivoire pour sensibiliser leurs compatriotes

Stanislas Ouaro et Pr Séni Mahamadou, respectivement ministres burkinabè de l'Alphabétisation et de la Formation des langues nationales, et de la Fonction publique, du Travail et de la Protection sociale, sont en Côte d'Ivoire depuis quelques jours.

Cette visite s'inscrit dans le cadre de la sensibilisation de la diaspora quant à sa première participation aux élections couplées présidentielle-législatives de 2020 au Burkina Faso.

A la tête d'une forte délégation, les deux émissaires du gouvernement du Faso ont effectué le dimanche 19 mai, une mission à Gagnoa (centre-ouest de la Côte d'Ivoire) pour échanger avec la communauté burkinabè.

A cette occasion, selon l'Aip, le ministre Stanislas Ouaro a indiqué qu les villes d'Abidjan, de Bouaké et de Soubré dont dépend celle de Gagnoa, ont été retenues pour abriter le scrutin en Côte d'Ivoire.

Selon le ministre burkinabè, environ 4000 cartes d'électeurs ont été établies lors de la première opération d'enrôlement. Une autre opération est donc prévue pour janvier 2020.

A l'en croire, d'ici là, des dispositions seront prises afin d'apporter des solutions aux déficits de communication ainsi qu'aux difficultés de déplacement vers les centres d'enrôlement, dans le but d'avoir encore plus d'inscrits sur les listes électorales.

La délégation ministérielle a rendu visite à la diaspora burkinabè des localités de Divo et Soubré avant l'étape de Gagnoa.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.