Sénégal: Kaolack - Dialogue national inclusif, l'ARCOS réclame sa chaise

L'Association nationale des Artistes Comédiens du Sénégal (Arcos) a invité samedi, à Kaolack, à ce que le dialogue national ne soit pas uniquement une affaire de politique et politiciens et fermé à un cercle restreint.

Mais une tribune d'échanges où toutes les sensibilités vives du pays doivent être invitées ou représentées pour exprimer des propositions en rapport avec le développement socio-économique et politique durable dans notre pays.

Puisque, selon l'organisation des comédiens, le dialogue national doit alors aller ainsi, l'Arcos par la voix de son président national Pape Faye réclame la chaise qu'elle doit occuper pendant ces prochaines assises.

Une opportunité pour les membres de poser les questions majeures qui intéressent l'art de la comédie au Sénégal, ses acquis, ses besoins et les solutions appropriées pour sa réhabilitation.

Aussi de recevoir en contre partie les capacités d'intervention de l'Etat, surtout la politique que l'Etat réserve à cette facette de la culture au Sénégal.

Ainsi, au-delà de la fermeture de la 5ème Edition du festival du Théâtre scolaire qu'elle était venue présider, la délégation nationale de l'Arcos a profité de son bref séjour kaolackois pour annoncer l'intention de sa structure de reprendre des mains du promoteur Guédel Mbodj, l'organisation du Festival du Théâtre et du Rire (Fes'Rire), l'unique grand rendez-vous culturel de Kaolack qui reçoit chaque année plusieurs milliers d'Artistes.

Après 12 éditions opérées, avec en moyenne 25 Millions de Frs de dépenses pour chacune d'entre elles, l'Arcos s'attache à trouver d'autres partenaires dont le ministère de tutelle afin de pérenniser un évènement qu'il considère comme socle du développement socioculturel dans la région de Kaolack.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Sénégal

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.