Congo-Kinshasa: Lubumbashi accueille l'opposant revenant Moïse Katumbi

L'aéroport de Lubumbashi était le point de convergence des milliers de personnes venues accueillir Moïse Katumbi. Une foule en liesse, brandissant des dizaines de drapeaux aux couleurs des alliés politiques de l'ancien gouverneur du Katanga.

C'est à 11h45 heures locales que le jet privé de Katumbi a foulé le tarmac de l'aéroport international de Luano, où l'attendaient plusieurs responsables de la coalition Lamuka dont il est le coordonnateur.

Moïse Katumbi a fait le voyage accompagné par ses fidèles : Olivier Kamitatu, directeur de cabinet et porte-parole du leader d'Ensemble pour le Changement ; Francis Kalombo, ancien chef de la ligue des jeunes du PPRD, le parti de Joseph Kabila, qui a pris le chemin de l'exil en même temps que lui, en 2015 ; le Sud-Africain Kenneth McLeod, associé de toujours au sein de la Mining Company Katanga (MCK) ou encore le Français François Hurstel, patron de Concerto - cabinet de relations publiques - et conseiller de Moïse Katumbi.

Avant de retourner en RDC, Moïse Katumbi avait pris le temps de faire une rapide tournée en Afrique de l'Est.

Relation glaciale avec Félix Tshisekedi

Plusieurs tentatives avaient été menées en août 2018 pour que Moïse Katumbi puisse rentrer en RDC, mais sans suite.

Mais, depuis l'arrivée au pouvoir du président Félix Tshisekedi, les libérations politiques se sont multipliées. La porte a également été rouverte aux exilés politiques, c'est ce qui a facilité le retour du "Chairman" après trois années d'exil.

L'opposant Moïse Katumbi soutenait lors de la dernière présidentielle la candidature de Martin Fayulu, lequel avait été battu par Felix Tshisekedi. Subitement, le richissime homme d'affaires Moïse Katumbi changea de fusil d'épaule.

Ton doux, position aux allures conciliantes envers celui qu'il haïssait hier avec une virulence inouïe. Que s'est-il passé sous la chaise et les douillettes oreillettes ?

Beaucoup d'observateurs avertis de la scène politique congolaise s'interrogent sur l'avenir politique désormais du puissant affréteur de jet privé aux Chefs d'État face au stoïcisme du nouvel homme fort de Kinshasa, qui entend malgré son âge à prendre de l'ascendance sur ses irréductibles adversaires et fussent ils même ses nouveaux alliés en seconde zone. Moïse Katumbi joue à fond la der... Qui rira le dernier ?

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Confidentiel Afrique

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.