Congo-Brazzaville: Justice - Une ONG dénonce les mauvaises conditions socio-professionnelles des magistrats

L'Association africaine de défense des droits de l'homme (Asadho) a déploré, dans un communiqué rendu public le 20 mai à Kinshasa, les mauvaises conditions de travail des magistrats ainsi que la modicité persistante de leurs salaires, et demande aux autorités de trouver une solution à cette situation.

L'organisation de défense des droits de l'homme a rappelé que le 11 février dernier, les magistrats de la province du Sud- Kivu avaient déjà adressé au président du Conseil supérieur de la magistrature (CSM) un mémorandum dans lequel ils dénonçaient leurs mauvaises conditions socio-professionnelles; leurs maigres salaires non indexés au dollar américain et l'injustice autour de la répartition de l'enveloppe budgétaire allouée au pouvoir judiciaire. Dans ce document, les signataires soutenaient que s'agissant de cette enveloppe, 30% seulement sont consacrés à leurs salaires et 70% au fonctionnement de la justice. Ils indiquaient également que chacun d'eux se prennait en charge pour se procurer du matériel de travail. Ce qui a conduit l'Asadho à se demander la direction prise par les 70% de cette enveloppe

L'association regrette le fait qu'au lieu de répondre aux préoccupations soulevées, le CSM recourrait encore aux « méthodes d'intimidations, menaces de révocation, mutation ou sanction » à l'endroit des magistrats signataires du mémorandum. « Ce qui serait contraire à l'esprit du corps qui doit guider les responsables du CSM », a fait observer l'Asadho, invitant le président de la République à prendre toute mesure urgente conforme à ses pouvoirs pour améliorer les conditions socio-professionnelles des magistrats. Elle a exhorté le CSM à engager le dialogue avec ces derniers pour définir ensemble les voies nécessaires à la satisfaction de leurs revendications et à s'abstenir de toutes menaces à leur endroit. L'Asadho demande, par ailleurs, aux magistrats de rester solidaires dans leurs revendications pour l'amélioration de leurs conditions et de se garder de tout acte tendant à charger les justiciables de frais de fonctionnement de la justice.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.