Mali: La BNDA réalise un résultat net de près de 8 milliards de FCFA en 2018

Malgré les craintes suscitées par l'entrée en vigueur des normes Bâle 2, Bâle 3 et du nouveau Plan comptable Bancaire Révisé, la Banque nationale de développement agricole (BNDA) a réalisé un résultat net de 8 milliards de FCFA.

L'information a été donnée lors de la 132ème session du Conseil d'administration de. Cette séance s'est tenue le lundi 13 mai 2019 à Paris, sous la présidence du président Conseil d'administration (PCA), M. Moussa Alassane DIALLO.

Après la présentation des comptes, les administrateurs ont approuvé à l'unanimité le bilan de l'exercice clos le 31 décembre 2018. La part de la BNDA dans le financement bancaire et dans la collecte des dépôts s'améliore : crédits (13%) et dépôts (11,4%).

S'agissant des dépôts (hors dettes rattachées et emprunts à la clientèle) à fin décembre 2018, ils s'élèvent à 300.275 millions de FCFA contre 251.772 millions de FCFA au 31/12/2017, soit une hausse exceptionnelle de 20% due à l'efficience du réseau et de la détermination des commerciaux et des services supports. En fait, la BNDA a réalisé un résultat bénéficiaire net de près de 8 milliards de FCFA en 2018.

L'évolution des dépôts traduit la confiance de plus en plus grandissante des clients vis-à-vis de leur Banque. Cette augmentation de la collecte est en corrélation à l'augmentation du nombre de comptes.

En effet, les nouveaux comptes se chiffrent à 34 250 pour un objectif annuel de 27 000 comptes soit une progression de 12% par rapport à 2017 et 126% par rapport aux prévisions du PMT 2016-2020.

Le Produit Net Bancaire (PNB) a atteint 36 448 millions en progression de 4% par rapport à 2017 malgré l'étalement de certaines commissions conformément au nouveau Plan Comptable Bancaire(PCB) pour 1700 millions de F CFA. Ce qui maintient la BNDA dans le peloton de tête des institutions bancaires au Mali et confirme sa position de leader.

« Les performances de la banque ont été réalisées grâce à une adaptation constante des moyens de production, des métiers et procédures et, l'amélioration de la qualité des ressources humaines » a souligné le Président du conseil d'Administration, Moussa Alassane DIALLO.

Il a cependant souligné que la BNDA a réalisé ces performances dans un contexte économique très difficile marqué par l'assèchement des ressources financières du pays, aux crises sectorielles dans les domaines de l'habitat et des hydrocarbures, ayant accentuée l'insolvabilité de bon nombre de clients.

Malgré ces difficultés, la banque verte a renforcé sa structure financière par une augmentation de capital de 6 400 millions portant le capital à 36 295 millions de F CFA et ses fonds propres effectifs à plus de 65 milliards de FCFA maintenant de loin la BNDA comme la première banque en terme de fonds propres.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: lejecom

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.