Cote d'Ivoire: Conservation de la biodiversité - L'Oipr va protéger les oiseaux migrateurs

La journée internationale des oiseaux migrateurs a été marquée en Côte d'Ivoire par deux activités majeures: la restitution des résultats d'expérimentation d'une nouvelle méthodologie de suivi écologique des oiseaux qui identifient l'espèce des oiseaux et étudient leurs comportements ; ainsi que la formation et l'intéressement d'étudiants à l'Ornithologie.

Toutes ce deux activités ont été réalisées le 15 mai dernier, respectivement à l'Office ivoirien des parcs et réserves (Oipr) et au Centre floristique de l'Université Félix Houphouët Boigny de Cocody.

Dénommé projet « Afribirds », l'expérimentation de cette nouvelle méthodologie a été effectuée au parc national de la Comoé en août 2018 correspondant à la période de la saison pluvieuse et en février 2019, pendant la saison sèche.

Ce système de suivi écologique qui a consisté à observer les oiseaux nicheurs et migrateurs sur un périmètre donné, à l'aide de jumelles, mais surtout en utilisant un appareil numérique permettant un enregistrement instantané sur le Net des informations a, selon les experts présents à l'atelier, fourni d'excellents résultats.

Au total, ce sont 3641 observations qui ont été effectuées. Elles ont permis d'identifier 8244 oiseaux toutes espèces confondues, dont 35 sont susceptibles de migrer.

Satisfait de la présentation qui en été faite, l'Oipr s'est engagée à étendre ce projet à l'ensemble du parc national de la Comoé et à celui de Taï.

Deux aires protégées qui reçoivent la visite des oiseaux migrateurs en provenance de l'Europe et qui contribuent au maintien, de l'équilibre des différents écosystèmes, de même qu'à la conservation et à la reproduction des espèces végétales. Aussi bien en Côte d'Ivoire que dans leurs pays d'origine.

« Le suivi écologique est pour nous déterminant dans notre activité de conservation des parcs. Aussi, faut-il que dans la phase de vulgarisation dudit projet, l'accent soit mis sur les oiseaux migrateurs.

Afin que nos partenaires financiers comprennent que ce projet leurs profitent également... », explique le Colonel Adama Tondossama, directeur général de l'Oipr.

Le président de l'Ong Sos forêt Dr Egnankou Wadja Mathieu, dont l'organisation avec BirdLife International conduisent ensemble l'exécution technique de ce projet, a assuré l'Oipr et la Giz de l'entière disponibilité de Sos Forêt à mener la vulgarisation du projet, au niveau de tous les parcs qui auront été choisis à cet effet.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.