21 Mai 2019

Sénégal: La grâce d'un trafiquant de faux médicaments exaspère les pharmaciens

Au Sénégal, les pharmaciens seront en grève mercredi 22 mai. Une grève d'une journée pour dénoncer la grâce présidentielle accordée en avril 2019 à un commerçant guinéen condamné à 5 ans de prison pour trafic de faux médicaments.

Une décision qui a exaspéré la profession. Près de 1 400 pharmaciens exercent au Sénégal et ils demandent aux autorités d'améliorer la lutte contre les trafiquants.

Pour les pharmaciens, la grâce accordée par Macky Sall à Amadou Woury Diallo a été un coup de tonnerre. D'autant plus que ce ressortissant guinéen avait fait appel de sa condamnation à cinq ans de prison et devait donc être à nouveau jugé.

Amath Niang est président de l'Ordre des pharmaciens : « Amadou Woury Diallo a été interpellé par la gendarmerie suite à un trafic de médicaments d'une valeur de 1,3 milliard de francs CFA. Je pense que, quand même, cette grâce est un élément de trop. »

Pour l'Ordre des pharmaciens, le cœur de ce trafic est à Touba, la ville sainte de la confrérie mouride. Amath Niang interpelle donc les autorités pour que la lutte s'intensifie.

« Le Sénégal doit éviter de trop se prêter en spectacle par rapport à la problématique des médicaments de la rue, le marché illicite d'exercice illégal de la pharmacie. Ce sont des maux qui gangrènent un système de santé. Personne n'y gagne, ni l'État, ni les populations, ni la profession. »

Même si les autorités ont multiplié les saisies, au Sénégal le trafic de médicaments n'est pas pénalisé. Le pays n'a pas non plus signé la convention européenne Medicrime relative à la vente de médicaments falsifiés.

Sénégal

Quand l'industrie de farine de poisson détourne la nourriture et les moyens de subsistance

Greenpeace Afrique demande aux gouvernements des pays d’Afrique de l’Ouest de mettre fin à… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.