21 Mai 2019

Congo-Kinshasa: Nouveau Premier ministre - Ilunga Ilunkamba pour porter les 20 piliers de Fatshi

Démission du Premier ministre Tshibala hier lundi 20 mai 2019, suivie quelque temps après de la nomination, par le Chef de l'Etat, de Sylvestre Ilunga Ilunkamba au poste de chef du futur gouvernement : tel était l'épilogue, longtemps attendu, des tractations entamées il y a trois mois, par le Cach (Cap pour le Changement) et le FCC (Front Commun pour le Congo) pour le choix de cet oiseau rare.

Félix Tshisekedi et Joseph Kabila, le Président sortant, ont finalement accordé leurs violons sur le désormais ex-Directeur général de la SNCC (Société Nationale des Chemins de fer du Congo), qui est peint comme un technocrate originaire du même territoire d'origine que l'ancien Chef de l'Etat.

Il s'agit là d'un grand soulagement pour des millions de Congolaises et Congolais, fatigués de voir l'équipe Tshibala jouer les prolongations dans la gestion des affaires courantes, dans une situation de cumul de deux à trois ministères par les rescapés des incompatibilités de fonctions. La prochaine étape va être celle de la nomination de futurs collaborateurs de Ilunga Ilunkamba, que l'on imagine non porteurs des stigmates des crimes politiques, économiques et sociaux.

78 ans bien sonnés, Docteur en Sciences Economiques Appliquées, plusieurs fois vice-ministre et ministre sous le régime du Maréchal Mobutu, le candidat de compromis de la coalition Cach- FCC a pris, dès le départ, l'engagement de traduire en actes la vision du Chef de l'Etat, telle qu'exprimée dans son programme d'action décliné à la face de la Nation et du monde, lors de l'ouverture du séminaire de cadrages des gouverneurs de provinces, le lundi 13 mai dernier, laquelle recoupe la devise héritée de feu Etienne Tshisekedi : « le peuple d'abord ! ».

Les défis qui attendent le nouveau Premier ministre et son virtuel futur gouvernement sont à chercher dans ce que le Chef de l'Etat a regroupé en 4 axes stratégiques (l'homme, la croissance économique, la bonne gouvernance et la société solidaire), eux-mêmes éclatés en 20 « piliers », à savoir la pacification du pays ; la réconciliation nationale, la consolidation de la démocratie ; la restauration de l'Etat de droit ; la réhabilitation de l'image de la démocratie, la lutte contre la corruption et les crimes économiques ; la consolidation de la stabilité macro-économique ; l'assainissement des finances publiques et la réforme du système financier ; l'éducation ; la mise en place de la couverture santé universelle ; la promotion de l'emploi et de la jeunesse ; l'autonomisation de la femme ; l'amélioration du climat des affaires et la promotion de l'entreprenariat ; la lutte contre le changement climatique ; l'accès à l'électricité et à l'eau ; l'aménagement du territoire, le développement et la modernisation des entreprises ; le développement de l'agriculture et de l'agro-industrie ; la diversification de l'économie nationale et le développement du commerce, de l'industrie, des PME et PMI ; la redynamisation du secteur des mines et des hydrocarbures ; le développement du tourisme, de la culture et des arts ; la lutte contre la pauvreté, l'exclusion et la vulnérabilité.

Le peuple congolais a pris acte de sa volonté de mettre l'homme au centre de son action. D'ici peu, lorsque l'équipe gouvernementale sera au complet, chacun pourrait porter un jugement de valeur sur sa capacité à se mettre à la hauteur des attentes placées en sa personne en termes de réponses aux besoins de paix, de démocratie, d'Etat droit, de réconciliation nationale, de bonne gouvernance, de bien-être social, de mise en valeur des ressources naturelles, de lutte contre les antivaleurs (corruption, impunité, tribalisme, etc).

Le cahier de charges qui attend le Premier ministre est si lourd qu'il lui faudra s'appuyer sur une équipe de patriotes vertébrés pour matérialiser l'idéal de changement incarné par l'avènement au pouvoir de Félix Antoine Tshisekedi.

Congo-Kinshasa

Situation sécuritaire préoccupante dans les hauts plateaux de Minembwe

A Minembwe depuis des mois les populations sont obligées de quitter leurs habitations suite aux combats entre… Plus »

Copyright © 2019 Le Phare. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.