21 Mai 2019

Maroc: L'enseignement en chantier - "L'équité, la qualité et la promotion" dans le viseur

A partir de l'année scolaire 2019-2020, le ministère de l'Education nationale, de la Formation professionnelle et de l'Enseignement supérieur mettra en place une nouvelle méthode pédagogique pour les troisième et quatrième niveaux du primaire.

Cette nouvelle méthode s'inscrit dans le cadre de la Vision stratégique de la réforme de l'enseignement au Maroc 2015-2030.

Un document du Conseil supérieur de l'éducation, de la formation et de la recherche scientifique intitulé « Pour une école de l'équité, de la qualité et de la promotion » avait souligné, en 2015, que l'un des objectifs majeurs de la réforme consiste à « centrer l'enseignement primaire sur les savoirs et les compétences relatives au calcul, aux langues et aux matières d'initiation scientifique et environnementale et relier les matières de lecture aux connaissances et aux valeurs religieuses, nationales et humaines ».

Cette nouvelle méthode, qui a été annoncée par un communiqué du ministère de l'Education nationale, concerne l'arabe, le français, l'histoire-géographie et l'éducation à la citoyenneté, les mathématiques et les sciences.

D'après la même source, la nouvelle méthode « continuera de promouvoir l'enseignement de l'arabe à travers les principes de la lecture précoce en troisième et quatrième années de l'enseignement primaire en tant que passerelle éducative naturelle garantissant une progression en douceur de l'approche pédagogique adoptée ».

Concernant les langues étrangères, le ministère de l'Education nationale poursuivra le processus de révision des méthodes d'enseignement de la langue française qui a été initiée en septembre 2017 au niveau des collèges et aux deux dernières années du primaire, et ce, par « l'adoption de l'approche opérationnelle aux troisième et quatrième niveaux. La prochaine rentrée scolaire sera marquée par la révision des manuels scolaires des troisième et quatrième années du primaire », a souligné la même source. Et d'ajouter que la préparation de ces manuels est en phase de finalisation et ils seront fin prêts au début du mois de septembre 2019.

Le nouveau programme permettra également l'intégration des composantes des trois matières que sont l'histoire, la géographie et l'éducation à la citoyenneté, ainsi que l'éducation civique, et ce dans l'objectif de former «un bon citoyen».

Il convient de rappeler que la Vision insiste sur le comportement civique. « « Le développement du civisme a pour finalité ultime de former un citoyen attaché aux constantes religieuses et patriotiques de son pays, pleinement respectueux des symboles de sa nation et des valeurs civilisationnelles d'ouverture qui sont les siennes, et fermement attaché à son identité, dans toute la diversité des affluents qui l'irriguent. Outre le souci d'en faire un citoyen fier d'appartenir à son pays, conscient de ses droits et de ses devoirs et imprégné des vertus de l'effort, il s'agit de l'initier à ses obligations envers la patrie et à ses responsabilités envers soi-même, sa famille et sa communauté », a souligné le document du CSEFRS. Et d'ajouter « Il s'agit aussi de l'inciter à s'imprégner des valeurs de tolérance, de solidarité et de coexistence, lui permettant ainsi d'apporter son concours à la vie démocratique de son pays, armé de confiance et d'optimisme, sachant compter sur soi-même et faire preuve d'un véritable esprit d'initiative ».

La réforme concerne également l'enseignement des mathématiques en 3ème et 4ème années du primaire. En effet, le département dirigé par Said Amzazi a précisé qu'il y aura « une innovation importante ». Il est question, selon le communiqué du ministère, d'ajouter la nouvelle composante « organisation et traitement des données » aux trois composantes qui sont déjà appliquées, à savoir les nombres, l'arithmétique, la géométrie et la mesure.

La nouveauté concerne également la matière « Activité scientifique ». Ainsi, le ministère prévoit d'y introduire des matières telles que les sciences de la vie et de la terre, les sciences physiques, de l'espace et de la technologie. Il a également décidé d'ajouter 30 minutes par semaine au volume horaire de l'enseignement des matières scientifiques.

Maroc

La responsabilité du pillage de l'Afrique incombe-t-elle aux seules multinationales ?

Le pillage de l'Afrique consiste à dépouiller, de manière violente et destructive, le continent de… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Libération. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.