Angola: Le pays compte sur le soutien du Portugal dans le secteur de l'aquaculture

Lisbonne — L'Angola pourrait compter sur le soutien du Portugal sous la forme de cadres pour le développement du secteur aquacole, a déclaré la ministre angolaise de la Pêche et de la Mer, Maria Antonieta Baptista.

Selon la gouvernante, qui parlait dimanche à la presse, à la fin de la visite de travail à la station de pisciculture d'Olhão, à environ trois cents kilomètres de Lisbonne, l'Angola manque de cadres qualifiés, d'où la nécessité du soutien du Portugal, qui se prédispose également de transférer des technologies et du savoir-faire.

"Le centre est un point de référence pour établir un protocole de coopération, afin que les étudiants puissent plus rapidement pratiquer l'aquaculture, car le secteur privé a besoin de cadres qualifiés qui résident dans le pays et qui peuvent apporter leur contribution en tant que moyen de les rendre qualifiés", a indiqué la ministre.

En présence du secrétaire d'Etat portugais à la Pêche, José Apolinário, la ministre Maria Antonieta a visité plusieurs régions et a reçu des explications détaillées du directeur du centre, Pedro Pousão.

Le secrétaire d'État portugais à la Pêche, José Apolinário, représentant la ministre de la Mer, Ana Paula Vitorino, a salué l'engagement du Gouvernement angolais de développer le secteur de la pêche et de l'économie de la mer, raison pour laquelle son pays est prêt à coopérer.

La station pilote de la pisciculture d'Olhão (EPPO) est une structure de recherche et de développement technologique à l'échelle préindustrielle en aquaculture et en biologie marine, qui constitue le principal soutien du transfert de technologie, ainsi que de la formation technique et scientifique dans le domaine.

Parmi les domaines de recherche figurent la production de nouvelles espèces, la nutrition, le bien-être et, surtout, des systèmes de production respectueux de l'environnement.

La station pilote de pisciculture appartient à l'Institut portugais de la mer et de l'atmosphère (IPMA), qui s'occupe de recherche et de développement technologique, à l'échelle préindustrielle en aquaculture et en biologie marine.

La ministre était accompagnée par des entrepreneurs des provinces de Benguela, Namibe, Cuanza Sul et du personnel de son bureau.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.