Algérie: Les gérants de nouvelles minoteries observent un sit-in devant le ministère de l'Agriculture

Alger — Les gérants de trente-six (36) nouvelles minoteries ont observé, lundi, un sit-in devant le siège du ministère de l'Agriculture, du développement rural et de la pêche pour exiger des quotas de blé tendre leur permettant de démarrer la production, a constaté l'APS sur place.

Dans une déclaration à l'APS, le représentant des gérants de ces minoteries, Abbou Boulenouar a indiqué que l'objectif de cette action était d'exiger de l'Office algérien interprofessionnel des céréales (OAIC) d'approvisionner ces minoteries en blé tendre leur permettant de lancer la production.

Réalisées avant 2014, ces minoteries n'ont pas lancé la production en raison du retard dans la délivrance des agréments par le ministère de l'Industrie, a expliqué la même source.

Ce retard, poursuit M. Boulenouar, a causé des pertes à ces minoteries dues notamment au cumul des factures et aux travaux de maintenance des machines et équipements.

La majorité de ces minoteries se trouve dans les wilayas d'Oran, Relizane, Ain Temouchent, Said, Bordj Bou Arreridj, Djelfa, Sétif, El Tarf et Tebessa.

Des responsables du ministère de l'Agriculture devraient recevoir, lundi soir, les représentants des gérants des minoteries, a indiqué M. Boulenouar.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.